Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le modèle rouge - René Magritte
Le modèle rouge - René Magritte Auteur : Magritte, René (1898-1967)
Œuvre signée.

Datation : 1935

Sujet de l’image : Allégorie

Nature de l’image : Peinture sur toile
Technique utilisée : Huile sur toile marouflée sur carton
Dimensions :  Hauteur 56 * Largeur 46 cm

Lieu de conservation : Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, AM 1975-216
Notice n° B7128   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Les vieux souliers (version d’Amsterdam) - Van Gogh

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en haut à droite « magritte ».
2. Achat par le musée en 1975.

Analyse de l’image :
     « En 1933, sous l’effet d’une hallucination nocturne, René Magritte voit dans une cage un œuf, en place de l’oiseau qu’elle renfermait. Méditant sur cette substitution d’image, il y devine la résolution, par les voies de l’inconscient, d’un « problème » répondant à une logique des plus strictes. « Je recherchais à partir de cette révélation si d’autres objets que la cage ne pourraient également manifester – grâce à la mise en lumière d’un élément qui leur serait propre et rigoureusement prédestiné – la même poésie évidente que l’œuf et la cage avaient su produire par leur réunion » (« La Ligne de vie II », Écrits complets, op. cit. , p. 144). Posant de façon systématique le « problème » spécifique à quelques objets, Magritte conçoit des nuages recevant de la pluie, des portes qui dévoilent l’espace qu’elles sont censées rendre inaccessible, des vêtements dotés des attributs physiques qu’ils ont vocation à dissimuler. Max Ernst aurait signalé à Magritte l’enseigne d’un cordonnier de Touraine qui apportait une réponse au « problème » du soulier. La solution des chaussures en peau de pieds apparaît à Magritte d’une telle évidence qu’il en multiplie les variantes. Toutes puisent dans ce fond de sadisme d’où naissent les meilleures œuvres du surréalisme. « On ressent, grâce au Modèle rouge (cat. rais. II, n o 382), que l’union d’un pied humain et d’un soulier de cuir relève en réalité d’une coutume monstrueuse », constate René Magritte (« La Ligne de vie I », Écrits complets, op. cit. , p. 112). Le tableau est l’une des sept versions de la série réalisée entre 1935 et 1964 (une version à Stockholm, Moderna Museet, une à Rotterdam, Museum Boijmans Van Beuningen). Il a été révélé chez Julien Levy, à New York en 1936, et publié par The American Weekly (New York, 1 er mars 1936), avant de faire la couverture de la deuxième édition du Surréalisme et la peinture d’André Breton, en 1945. Présenté à Paris pour la première fois au Salon d’Automne de 1944, il fut acquis par Maria Martins, la compagne de Marcel Duchamp, sur ses conseils. » (Collection art moderne - La collection du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne , sous la direction de Brigitte Leal, Paris, Centre Pompidou, 2007)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Réunion des Musées Nationaux
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 15/09/2019
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 15/09/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.