Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Une larme pour une goutte d’eau - Luc Olivier Merson
Une larme pour une goutte d’eau - Luc Olivier Merson Auteur : Merson, Luc Olivier (1846-1920)

Datation : 1903

Source textuelle : Victor Hugo, Notre-Dame de Paris (1831) VI, 4, « Une larme pour une goutte d’eau »

Sujet de l’image : Fiction, 19e siècle

Nature de l’image : Peinture sur toile

Lieu de conservation : Paris, Maison Victor-Hugo
Notice n° B6389   (n°2 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Une larme pour une goutte d’eau - Tony Johannot

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Tableau commandé pour l’inauguration de la Maison Victor-Hugo en 1903.
3. Cette scène est représentée pour la première fois par Tonny Johannot pour le frontispice de l’édition originale de 1831.

Analyse de l’image :
    Lettre de Luc-Olivier Merson à Paul Meurice : « J’ai fait les retouches que vous avez bien voulu me demander. J’ai pailleté la robe, enrichi l’écharpe, mis des bracelets aux bras, doré la ceinture et augmenté la coiffure de sequins. Il n’y a qu’une chose que je n’ai pu faire, c’est de mettre Esméralda en jupe courte. Lorsque vous reverrez le tableau, vous comprendrez de suite que la disposition de la composition ne me permettait pas de dégager les jambes. Malgré cela la danseuse a perdu son caractère de virginité. Elle est certainement plus saltimbanque qu’auparavant et j’ose espérer, que, les modifications que j’ai apportées aidant, elle vous donnera une meilleure impression au point de vue du caractère. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Maison Victor-Hugo
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 31/03/2019
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 31/03/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.