Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
A propos de bottes, fantaisie Louis XV… (Images d’Épinal)
A propos de bottes, fantaisie Louis XV… (Images d’Épinal)
Datation : 1893

Source textuelle : Diderot, Le Neveu de Rameau

Sujet de l’image : Caricature

Nature de l’image : Gravure sur bois
Dimensions :  Hauteur 40 * Largeur 30 cm

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Cabinet des Estampes , FOL-LI-59 (12)
Notice n° B6085   (n°3 sur 14)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : A propos de bottes (Paris, Achille Faurte, 1865) - Kreutzberger // A propos de bottes - Steinlen

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Pellerin et Cie, imprimeur-éditeur.
Recueil. Images d’Epinal de la Maison Pellerin. Tome XII, 1893, n°389.

Analyse de l’image :
    Cette planche de vignettes raconte comment le cuirassier Côte-de-Fer, parti à la pêche, se fit voler ses bottes par un garde-française malicieux qui les lui disposa de l’autre côté de la rivière, puis une deuxième fois de l’autre côté. Côte-de-Fer perdit la raison et dut regagner ses quartiers quasi nu et en proie au délire. Le médecin consigna : « Perturbation cérébrale qui ne saurait tirer à conséquence en ce qu’elle semble n’être survenue qu’à propos de bottes. »
   Si cette histoire plaisante remonte effectivement à l’époque de Louis XV, elle pourrait expliquer l’expression mystérieuse du Neveu de Rameau :
   
   « Moi qui ai composé des pièces de clavecin que personne ne joue, mais qui seront peut-être les seules qui passeront à la postérité, qui les jouera ; moi, moi enfin, j’irais !… Tenez, monsieur, cela ne se peut (et mettant sa main droite sur sa poitrine, il ajoutait) : je me sens là quelque chose qui s’élève, et qui me dit : Rameau, tu n’en feras rien. Il faut qu’il y ait une certaine dignité attachée à la nature de l’homme, que rien ne peut étouffer. Cela se réveille à propos de bottes, oui, à propos de bottes ; car il y a d’autres jours où il ne m’en coûterait rien pour être vil tant qu’on voudrait ; ces jours-là, pour un liard, je baiserais le c.. d’une c..... »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 09/01/2019
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 10/01/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.