Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Euric trouve la fausse lettre d’Amintor (L’Astrée, 1733, III, 4) - Guélard
Euric trouve la fausse lettre d’Amintor (L’Astrée, 1733, III, 4) - Guélard Graveur : Guélard, Jean-Baptiste Antoine, grav. parisien actif 1730-1755

Cette notice fait partie d’une série : L’Astrée de M. d’Urfé, Paris, Pierre Witte & Didot, 1733, 5 vol. in-12 (pièce ou n° 28 / 60)

Datation : 1733

Source textuelle : L’Astrée, 3ème partie, 1612 Livre 4, éd. 1619, folio 152 verso

Sujet de l’image : Fiction, 17e siècle
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objets indexés dans l’image :
Femme étendue sur un lit / Sol quadrillé

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, Y2-7043
Notice n° B5565   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Euric s’empare des lettres d’Amintor (L’Astrée 1633, III, 4)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé sous la gravure à droite « Guélard sculp. »

Analyse de l’image :
    Histoire d’Euric, Daphnide et Alcidon.
   Clarinte est aimée d’Amintor et d’Alcyre, elle donne la préférence au premier. Mais Alcyre avec la complicité d’une suivante de Clarinte, fait croire à Amintor que c’est lui que Clarinte préfère. Alcyre fait écrire à Amintor une lettre de remerciement d’Euric à une dame, puis la montre à Clarinte comme preuve de l’infidélité d’Amintor. Clarinte déchire la lettre mais conserve les morceaux.
   Clarinte tombe malade de chagrin, Amintor lui rend visite, ils ont une explication, Clarinte lui montre les fragments de la lettre. Euric survient alors et s’empare de lettre déchirée : c’est ce moment qui est représenté ici.
   
    « Il (=Amintor) vouloit continuer, lors que la survenuë du Roy l’en empescha, qui ayant esté adverty du mal de ceste belle Dame, la venoit visiter presque tout seul, de peur que la compagnie ne lui donnast de l’incommodité : Et il arriva tant à l’impourveuë, qu’il surprit les pieces de la lettre qui estoit encore sur le lict. Quant à Amintor, il serra promptement les siennes : mais Clarinte fut si surprise de voir arriver Euric, cependant que ce Chevalier estoit aupres d’elle, qu’elle ne se souvint point de cacher les siennes : Si bien que le Roy les ayant apperceuës, y mit la main si diligemment, qu’elle ne le peut jamais empescher d’en prendre toutes les pieces, et quelque priere qu’elle luy fit, ne voulut en façon quelconque les luy rendre, au contraire les serrant curieusement dans son mouchoir, apres s’estre arresté pres d’elle fort peu de temps, se retira dans son cabinet, où rapieçant la lettre la mit toute d’ordre : mais quand il vit le remerciment qu’Amintor faisoit (car il en recognoissoit bien l’escriture), jugez quel il devint. Tous les Amants sont d’ordinaire jaloux : mais sur tous ceux que je vis jamais, ce Roy l’estoit infiniment ». (Folio 152 verso)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 16/12/2017
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 19/12/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.