Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Brutus avec T. et A. Tarquin consultent l’oracle de Delphes - Sebastiano Ricci
Brutus avec T. et A. Tarquin consultent l’oracle de Delphes - Sebastiano Ricci Auteur : Ricci, Sebastiano (1659-1734)

Datation : entre 1700 et 1704

Source textuelle : Tite-Live, Histoire romaine, livre I chap. 56, 10-12, Budé p. 91.

Sujet de l’image : Sujet historique. Lucrèce

Objet indexé dans l’image : Statue

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 24 * Largeur 301 cm

Lieu de conservation : Padoue, Musée municipal
Notice n° B5104   (n°1 sur 51)  Notice suivante  Toutes les notices 
Analyse de l’image :
     Tite Live rapporte que, sous le règne de Tarquin le Superbe, le dernier des rois de Rome, un serpent était sorti inexplicablement d’un pilier du palais royal. Brutus accompagne ses cousins Titus et Arruns à Delphes, afin de consulter l’oracle sur le récent prodige. Une fois la question posée, les fils de Tarquin interrogent à nouveau l’oracle pour savoir lequel parmi les fils du Superbe lui succèderait. L’oracle déclare que le trône reviendrait à celui qui, le premier, embrasserait sa mère. Sextus Tarquin n’étant pas présent, les frères se jurent le secret. Alors Brutus, ayant interprété à sa manière l’oracle, trébuche volontairement et embrasse le sol, accomplissant sans le dire l’oracle : la terre est la mère commune des hommes…
   Ricci représente à gauche Brutus en bleu embrassant la terre tandis qu’à droite Titus et Arruns Tarquin, saluent cérémonieusement (mais en vain) la statue d’Apollon. Notez le coussin sous le genou de Titus : se soucie-t-on de ce genre de confort quand il s’agit de piété… ?

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Padoue, Musée municipal
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://commons.wikimedia.org/
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 26/10/2017
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 26/10/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.