Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Iphigénie - Michel-Ange Slodtz
Iphigénie - Michel-Ange Slodtz Auteur : Slodtz, René-Michel, dit Michel-Ange Slodtz (1705-1764)

Cette notice fait partie d’une série : Paris, Salon de 1765
Datation : entre 1737 et 1740

Sujet de l’image : Sujet mythologique. Le Sacrifice d’Iphigénie

Nature de l’image : Modello en terre cuite
Dimensions :  Hauteur 51 * Largeur 47 cm

Lieu de conservation : Paris, Musée du Louvre, Département des Sculptures, ENT. 1984. 23 (Dépôt du musée des céramiques à Sèvres)
Notice n° B2814   (n°1 sur 80)  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
3. Pendant : Chrysès. A la prêtresse de Diane correspond le prêtre d’Apollon.
L’Iphigénie et le Chrysès en marbre se trouvent à l’Académie des sciences, des belles-lettres et des arts de Lyon.

Analyse de l’image :
    Diderot évoque ce Buste d’Iphigénie dans le Salon de 1765, bien que Slodtz, mort en 1764, n’ait rien exposé dans ce Salon. Le buste est bien antérieur.
   
    « Je n’ai vu de lui que son Buste d’Iphigénie, et son mausolée de Languet, curé de Saint-Sulpice, le plus grand charlatan de son état et de son siècle. La tête en est de toute beauté, et le marbre demande sublimement à Dieu pardon de toutes les friponneries de l’homme. Je ne connais point de scélérat à qui il ne pût inspirer quelque confiance en la miséricorde infinie. Cependant l’Iphigénie l’ emporte encore sur ce morceau. Tout y est, et la noblesse de caractère, et le choix des formes, et leur pureté, et la netteté du travail, et l’excellence du goût. Cela est à compter parmi les précieux ouvrages de l’art. » (Diderot, Salon de 1765)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Musée du Louvre, Département des Sculptures
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 25/10/2015
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.