Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Astrée se dévoile à Céladon au temple de Vénus (L’Astrée, 1733, I, 4)
Astrée se dévoile à Céladon au temple de Vénus (L’Astrée, 1733, I, 4)
Cette notice fait partie d’une série : L’Astrée de M. d’Urfé, Paris, Pierre Witte & Didot, 1733, 5 vol. in-12 (pièce ou n° 4 / 60)

Datation : 1733

Source textuelle : L’Astrée, 1ère partie, 1607 Livre 4

Sujet de l’image : Fiction, 17e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, Y2-7041
Notice n° B1906   (n°9 sur 51)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Rencontre de Céladon et d’Astrée au temple de Vénus (L’Astrée, 1633, I, 4)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Sous la gravure à droite « I. Part. 98. »
La gravure n’est pas signée.
2. Après la p. 98.
3. Le dessinateur semble avoir repris la disposition d’une scène de Pygmalion et Galathée.

Analyse de l’image :
    A droite, la statue de Vénus semble observer la rencontre. Sous elle, Céladon déguisé en la bergère Orithie et tenant une pomme d’or dans sa main droite est censé jouer un Jugement de Pâris dont Astrée est la Vénus.
   
    « Vous sçavez bien que le troisiesme jour, sur la fin du repas, le grand Druyde a de coustume de jetter entre les filles une pomme d’or, sur laquelle sont escrits les noms des trois bergeres, qui luy semblent les plus belles de la trouppe, avec ce mot Soit donnée à la plus belle des trois, et qu’apres on tire au sort celle qui doit faire le personnage de Paris, qui avec les trois bergeres entre dans le temple de la Beauté, dedié à Venus, où les portes estant bien fermées ».

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 22/07/2014
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 11/01/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.