Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le groupe charmant des trois (Paysan perverti, Esprit 1782, fig19) - Binet
Le groupe charmant des trois (Paysan perverti,  Esprit 1782, fig19) - Binet Auteur : Binet, Louis (1744-1800)
Graveur : Le Roy, Jacques (1739-?)

Cette notice fait partie d’une série : Rétif de la Bretonne, Le Paysan perverti, Paris, Esprit, 1782 (pièce ou n° 20 / 85)

Datation : 1782

Source textuelle : Rétif de la Bretonne, Le Paysan perverti (1782) éd. François Jost, L’Age d’homme, 1977, t. 1, p. 181

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Objet indexé dans l’image : La scène est observée par effraction

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, Rés Smith-Lesouef 1490
Notice n° B1768   (n°20 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche « Binet Inv[enit] », à droite « J.a Le Roy ». (?)
2. Tome I. Lettre XLIV. Planche en regard de la p. 219.

Analyse de l’image :
    19e figure.
   Sujet. Edmond voit, d’une ouverture pratiquée dans le plancher, Mme Parangon caressant Ursule et Tiennette ; cette dernière baise sa belle maîtresse sur le front, tandis que les lèvres de Mme Parangon pressent celles d’Ursule.
   On distingue Edmond en haut à droite, épiant la scène depuis l’ouverture du plafond.
    « Dans la maison, autre scène, cher mentor. Mme Parangon et ma sœur se sont retirées dans leur chambre. Au-dessus est un réduit, où je savais qu’il se trouve une petite ouverture : je ’y suis glissé le plus adroitement possible, et sans bruit. J’ai perdu les premiers mots de la conversation ; mais voici comme la belle dame répondait : — Non, ma fille : je n’oublierai jamais que je suis mariée ; les écarts de mon mari n’autoriseraient pas les miens, je le sais trop :mais je veux le bonheur de ton frère, je puis m’en occuper, et c’est le sul plaisir qui me soit permis… » (éd. François Jost, L’Age d’homme, 1977, t. 1, p. 179)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
Photographie sur papier du 26/01/20
Localisation de la reproduction : http://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 10/07/2014
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 01/02/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.