Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Gaudence au tribunal de l’Inquisition (Gaudence de Lucques, 1, 1753) - Le Lorain
Gaudence au tribunal de l’Inquisition (Gaudence de Lucques, 1, 1753) - Le Lorain Auteur : Le Lorain, Louis-Joseph (1715-1759)
Œuvre signée.
Graveur : Fessard, Étienne (1714-1774)

Cette notice fait partie d’une série : [Berington,] Mémoires de Gaudence de Luques, Amsterdam, 1753 (pièce ou n° 1 / 6)

Datation : entre 1752 et 1753   (Œuvre datée)

Source textuelle : Berington, The Adventures of Sigr. Gaudentio di Lucca (1737)

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Objet indexé dans l’image : Tableau sur le mur

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)
Notice n° B1681   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Au-dessus de l’image à gauche « 1.ere Partie ».
Signé et daté sous l’image, à gauche « Le Lorrain. in. del. », à droite « St. Fessard. sculp. 1752. »

Analyse de l’image :
     « Qu’il est affligeant pour moi, mes Révérends Peres, de me voir accusé devant un Tribunal aussi Saint & aussi auguste ! Le soin de se justifier fait rougir l’innocence, & le moindre soupçon l’allarme. Mais combien plus ne serois-je point mortifié, si ma Religion vous étoit suspecte ! Né dans le sein d el’Église & dans une soumission héréditaire à sa doctrine pure, j’ai le bonheur & la goire de compter parmi mes ancêtres, des défenseurs qui ont même répandu leur sang pour ses intérêts sacrés ; He ! plût au Ciel me donner l’occasion de sacrifier tout le mien à une cause aussi glorieuse : je sçais, mes Révérends Peres, que tout ce qui n’est pas connu de vous peut, & même vous être suspecte… » (Début de la 1ère partie, p. 1-2)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 22/06/2014
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.