Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
L’Isle inconnue. La cabane (Dess. pour les Voyages imaginaires) - Marillier
L’Isle inconnue. La cabane (Dess. pour les Voyages imaginaires) - Marillier Auteur : Marillier, Clément-Pierre (1740-1808)

Cette notice fait partie d’une série : Marillier, Dessins pour les Voyages imaginaires, 1 vol., 1786 (pièce ou n° 12 / 77)

Datation : 1786

Source textuelle : Grivel, L’Isle inconnue, ou Mémoires du chevalier Des Gastines (1783-1787)

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Dessin (lavis)

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Cabinet des Estampes , Reserve 4-EF-79
Notice n° B1672   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Éléonore noyée (L’Île inconnue, t. 1, 1784) - Fossier ?

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions sur la page en dehors de l’image.
1. Au-dessus du dessin à gauche « l’isle inconnue. », à droite « n° 11 ».
Légende dans le cartouche sous le dessin : « Je vous reconnois, après Dieu, pour mon libérateur. »
2. La gravure se trouve au tome 7 des Voyages imaginaires, face à la p. 40.

Analyse de l’image :
     Chapitre III. Recherches & travaux du Chevalier. Industrie d’Éléonore.
    Les deux naufragés commencent par explorer ce qu’ils ont sauvé du naufrage, changent de vêtements, se nourrissent. Puis le chevalier coupe du bois et construit une cabane, avec l’aide d’Éléonore. Sur le devant, elle lui suggère d’installer une tente, avec les draps récupérés du bateau et cousus ensemble. C’est là que le chevalier doit dormir. Ils prient et s’apprêtent pour dormir.
    Le narrateur (le chevalier des Gastines) propose alors à Éléonore ses deux pistolets, comme gage du respect qu’il lui doit. Mais celle-ci refuse : « je serois moins rassurée par ces armes que par l’opinion que j’ai de la noblesse de votre caractère. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Cabinet des Estampes
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 20/06/2014
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.