Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La démence de Lycurgue (Loustrophore apulien à fig. rouges) - Peintre des Enfers
La démence de Lycurgue (Loustrophore apulien à fig. rouges) - Peintre des Enfers
Datation : -330

Sujet de l’image : Sujet mythologique. Lycurgue

Nature de l’image : Céramique antique

Lieu de conservation : Munich, Glyptothèque et Collections antiques
Notice n° B1545   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Trouvée à Canosa en Apulie.

Analyse de l’image :
     « Après que Dionysos eut découvert la vigne, Héra le frappa de folie, et c’est ainsi qu’il erra à travers l’Égypte et la Syrie. Protée, roi d’Égypte, le premier l’accueillit. Il gagna ensuite le mont Cybèle, en Phrygie, où Rhéa le purifia, lui enseigna les rites d’initiation et lui donna son vêtement ; il traversa ensuite la Thrace et se dirigea vers l’Inde. Lycurgue, le fils de Dryas, et roi des Édones qui habitent sur les rives du fleuve Strymon, fut le premier à outrager Dionysos et à le chasser de son pays. Dionysos se réfugia alors dans la mer, auprès de Thétis, la fille de Nérée. Mais ses Bacchantes furent emprisonnées, ainsi que la multitude des Satyres de son cortège. Les Bacchantes furent aussitôt libérées, et Dionysos frappa Lycurgue de démence. Complètement fou, Lycurgue, persuadé de couper un sarment de vigne, atteignit de sa hache son fils Dryas, et le tua. Il lui avait déjà tranché toutes les extrémités, quand il recouvra la raison. Le pays fut frappé de stérilité, et le dieu prophétisa que la terre donnerait à nouveau des fruits si Lycurgue était mis à mort. Ayant entendu cela, les Édones le menèrent sur le mont Pangée et le ligotèrent ; ensuite, par la volonté de Dionysos, il fut mis en pièces par ses chevaux. » (Apollodore, III, 5, 1)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Glyptothèque et Collections antiques
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 04/05/2014
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 30/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.