Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Néoptolème menace Priam - Peintre de Cléophradès
Néoptolème menace Priam - Peintre de Cléophradès Auteur : Peintre de Cléophradès, 1er quart du Ve siècle av. JC

Datation : -480   (date conjecturale)

Source textuelle : Virgile, Énéide (inachevée en 19 à la mort du poète) II, 499-502

Sujet de l’image : Guerre de Troie. La mort de Priam

Nature de l’image : Céramique antique

Lieu de conservation : Naples, Musée national archéologique, Inv. N°2422, Vase 81669 nomenclature Beazley
Notice n° B1540   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Ajax le Locrien arrache Cassandre à la statue d’Athéna - Peintre de Cléophradès

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Hydrie Vivenzio décrivant le sac de Troie : Fuite d’Énée avec Anchise, Cassandre arrachée au Palladium par Ajax, Priam molesté par Néoptolème.
Peintre du potier Cléophradès se nommait probablement Epictétos, come l’indique la signature d’une pélikè conservée à Berlin ; mais il ne faut pas le confondre avec un autre Epictétos de la génération précédente.

Analyse de l’image :
     « Vidi ipse furentem
   caede Neoptolemum geminosque in limine Atridas ;
   uidi Hecubam centumque nurus, Priamumque per aras
   sanguine foedantem, quos ipse sacrauerat, ignis. »
    « De mes propres yeux j’ai vu Néoptolème,
   ivre de carnage, et les deux Atrides, debout sur le seuil,
   j’ai vu Hécube et ses cent brus et, parmi les autels, j’ai vu Priam
   souillant de son sang les foyers qu’il avait lui-même consacrés. »
   (Virgile, Énéide, II, 499-502)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Naples, Musée national archéologique
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 04/05/2014
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.