Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le triomphe de Furius Camillus -Francesco Salviati
Le triomphe de Furius Camillus -Francesco Salviati Auteur : Salviati, Francesco de Rossi, dit Cecchino (1510-1563)

Datation : 1545

Sources textuelles : Plutarque (v46/49-v125) Vies parallèles, Camille
Tite-Live, Histoire romaine, livre V 19-22

Sujet de l’image : Sujet historique. Furius Camillus
Dispositif : Procession, triomphe, fuite

Nature de l’image : Fresque

Lieu de conservation : Florence, Palazzo Vecchio
Notice n° B0774   (n°1 sur 80)  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Partie gauche de la fresque sur le mur est de la salle des audiences, dite aussi le Salon des Cinq-Cents, au Palazzo della Signoria (PalazzoVecchio) de Florence.

Analyse de l’image :
    Marcus Furius Camillus, général de la république romaine (446-365 av. JC), était déjà représenté au Palazzo Vecchio, debout à côté de Brutus et de Mucius Scévola, sur une fresque de Ghirlandaio dans la Salle des Lis (Sala dei Gigli).
   
   Alors que les Romains sont enlisés dans la guerre contre Véies, qu’ils assiègent sans pouvoir la vaincre, Camille se distingue au combat contre Faléries et Capène, deux cités alliées de Véies. Elu dictateur en 396, il prend Véies la même année et célèbre son triomphe. Mais le butin de Véies suscite un scandale : Camille en avait promis un dixième à Apollon et a tout distribué à ses soldats. En 391 il doit s’exiler.
   Il est pourtant nommé dictateur une deuxième fois en 390 contre les Gaulois. Contre Brennus, le chef des Gaulois qui prononce le célèbre « Vae victis » devant le Capitole assiégé et prêt de se rendre, Camille impose la bataille et gagne.
   Camille est dictateur une 3e fois en 389 : ses victoires lui valent un nouveau triomphe.
   Partisan des Patriciens contre la Plèbe, il s’oppose à plusieurs reprises au tribun Licinius Stolon, qui cherchait à imposer qu’un des deux consuls soit toujours plébéien.
   
   Le triomphe de Camille après Véies est décrit par Plutarque : Camille à gauche parade sur un char tiré par quatre chevaux blancs, ce qu’aucun autre général n’osera jamais faire : un tel attelage est normalement réservé aux dieux.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Florence, Palazzo Vecchio
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 07/08/2013
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.