Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La visite de l’amant (Les amours champêtres) - Baudouin
La visite de l’amant (Les amours champêtres) - Baudouin Auteur : Baudouin, Pierre-Antoine (1723-1769)

Cette notice fait partie d’une série : Paris, Salon de 1767
Datation : entre 1767 et 1782

Sujet de l’image : Moralité

Nature de l’image : Gouache
Dimensions :  Hauteur 31,8 * Largeur 21,6 cm

Lieu de conservation : Cleveland, The Cleveland Museum of Art, 1978.1027
Notice n° B0553   (n°6 sur 42)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Une jeune fille querellée par sa mère - Baudouin

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Don de M. et Mme Noah L. Butkin, 1978.
3. Série « Les amours champêtres ». Les gouaches originales, exposées en 1765 et en 1767, constituaient une suite de 4, celle-ci est marquée n°3.
Gravé par Pierre-Philippe Choffard en 1782. La gravure est annoncée dans le Journal de Paris du 19 novembre 1782. Le journal fait remarquer que le sujet rappelle une strophe populaire, « Marchez tout dous, parlez tout bas ».
On la trouve en tête du « Chef-d’œuvre d’un inconnu, poème heureusement découvert et mis au jour avec des remarques savantes et recherchées par M. le Docteur Chrysostome Matanasius » [=Hyacinthe Cordonnier, plus connu sous le nom de Thémistocle de Saint-Hyacinthe], La Haye, 1714.
Cette chanson populaire conte une visite nocturne de Colin à sa bergère, qui, le reconduisant au matin, répète ce qu’elle lui a dit en lui ouvrant la porte :
Marchez tout doux, parlez tout bas,
Mon doux ami.
Car si mon papa vous entend,
Morte je suis !

Analyse de l’image :
    Livret du Salon de 1767 :
    « Par M. Baudouin, Académicien.
   73. …
   77. Plusieurs Portraits & autres Sujets peints à gouasse et en miniature, sous le même numéro. »
   
   Cette gouache n’est pas commentée par Diderot.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cleveland, The Cleveland Museum of Art
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://www.clevelandart.org (The Cleveland museum of art)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 01/03/2013
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 03/10/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.