Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Tithon et l’Aurore (ou plutôt Aurore et Céphale ?) - Jean-Baptiste Marie Pierre
Tithon et l’Aurore (ou plutôt Aurore et Céphale ?) - Jean-Baptiste Marie Pierre Auteur : Pierre, Jean-Baptiste Marie (1714-1789)

Datation : 1747

Sources textuelles : Virgile, Énéide (inachevée en 19 à la mort du poète) IV, 585
Homère, Iliade, chant 11 (Exploits d’Agamemnon) vv. 1-2
Homère, Odyssée, chant 05 (Calypso. Leucothoé) vv. 1-2

Sujet de l’image : Sujet mythologique. Tithon et Aurore

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 163 * Largeur 194 cm

Lieu de conservation : Poitiers, Musée Sainte-Croix
Notice n° A9607   (n°8 sur 35)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Analyse de l’image :
    Tithon, prince troyen, était l’époux d’Aurore (Eos). Aurore pria  Zeus d’accorder à Tithon l’immortalité et ce dernier y consentit. Mais Aurore avait oublié de demander au dieu de l’Olympe qu’il conservât en même temps une éternelle jeunesse. Tithon vieillit donc et se décharna. Il rapetissa et rétrécit jusqu’à ce qu’Aurore fît de lui une sauterelle
    Mais c’est ici le Tithon de Virgile et d’Homère que Pierre évoque :
   Et jam prima novo spargebat lumine terras
Tithoni croceum linquens Aurora cubile. (Virgile Enéide, IV, 585)
   Et déjà Aurore d’une nouvelle lumière
illuminait la terre, quittant le lit de Tithon aux draps de safran
   Virgile traduit Homère :
   Ἠὼς δ’ ἐκ λεχέων παρ’ ἀγαυοῦ Τιθωνοῖο
ὄρνυθ’, ἵν’ ἀθανάτοισι φόως φέροι ἠδὲ βροτοῖσι· (Homère, Iliade, XI, 1-2 et Odyssée V, 1-2)
   Aurore, du lit du brillant Tithon
   s’élançait, pour porter la lumière aux immortels et aux humains
   
   C’est probablement le drap couleur de safran qui plaide pour Tithon ? Tithon est pourtant généralement représenté en vieillard et la scène que nous voyons ici renverrait avec plus d’évidence à Aurore et Céphale…

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Poitiers, Musée Sainte-Croix
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 11/08/2012
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.