Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Coriolan supplié par les siens - Poussin
Coriolan supplié par les siens - Poussin Auteur : Poussin, Nicolas (1594-1665)

Datation : entre 1650 et 1655

Sources textuelles : Tite-Live, Histoire romaine, livre II Chap. XL (Budé, p. 59)
Plutarque (v46/49-v125) Vies Parallèles, Coriolan, LIII-LVII

Sujet de l’image : Sujet historique. Coriolan (actif 495-488 av. JC)

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 112 * Largeur 198, cm

Lieu de conservation : Les Andelys, Musée municipal

Bibliographie : Alain Mérot, Poussin (cat), Hazan, 1990, p. 144
Notice n° A9530   (n°8 sur 8)  Notice précédente  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Sur l’écriteau au pied du personnage de droite, « CORIOLANUS ».
2. A la fin du XVIIe siècle dans la collection du marquis d’Hauterive (Félibien). Au XVIIIe siècle dans plusieurs collections françaises. Saisi en 1794. Envoyé à Evreux en 1802, puis aux Andelys en 1832.

Analyse de l’image :
    Coriolan exilé par les Romains revient avec les Volsques aux portes de Rome. Sa mère Véturie et sa femme Volumnie, entourée de ses endants, se rendent dans le camp de Coriolan et le supplient d’épargner la mère patrie. Coriolan dégaine d’abord son épée, puis, ému de pitié, la remet dans son fourreau.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Les Andelys, Musée municipal
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 08/08/2012
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 22/07/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.