Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Un dessinateur d’après le Mercure de M. Pigalle - Le Bas d’après Chardin
Un dessinateur d’après le Mercure de M. Pigalle - Le Bas d’après Chardin Auteur : Chardin, Jean-Baptiste Siméon (1699-1779)
Graveur : Le Bas, Jacques Philippe (1707-1783), Graveur, dessinateur

Cette notice fait partie d’une série : Paris, Salon de 1757 (pièce ou n° 155 / 165)

Datation : entre 1753 et 1757

Sujet de l’image : Sujet de genre. Atelier d’artiste, Académie

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Dimensions :  Hauteur 25,3 * Largeur 31,2 cm

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Cabinet des Estampes

Bibliographie : G. Faroult, G. Scherf, Ch. Leribault &alii, L’Antiquité rêvée, Gallimard, 2010, fig. 92, p. 140 (la date, 1749, est fausse)
Notice n° A9511   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Mercure attachant ses talonnières - Pigalle // Les attributs des arts et les récompenses qui leur sont accordées - Chardin // L’étude du dessin - Chardin

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Une première peinture de Chardin, datée de 1747, fut exposée au Salon de 1748 sous le titre « L’Élève studieux ». Chardin en donna une réplique en 1753, qui fut exposée au Salon de cette année sous le titre « Un Dessinateur d’après le Mercure de M. Pigalle ». C’est d’après cette réplique de 1753 que la gravure fut exécutée : Le Bas l’exposa au Salon de 1757.
3. Chardin peignit le Mercure de Pigalle également en 1766 dans « Les attributs des arts et les récompenses qui leur sont accordées »
La collection Wanås, en Suède, possède la toile de Chardin (41x47 cm), probablement celle de 1748, envoyée à la cour de Suède par Chardin en 1749. L’autre tableau a disparu.

Analyse de l’image :
    Livret du Salon de 1757 :
    « Par M. Le Bas, Académicien.
   155. Deux Estampes, d’après M. Chardin, dédiées à la Reine de Suéde.
   L’une, la bonne éducation.
   L’autre, l’Etude du Dessein. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Cabinet des Estampes
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 07/08/2012
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.