Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Sophie & Mme Fitz-Patrick interrompues par l’hôte (Tom Jones, 1750) - Gravelot
Sophie & Mme Fitz-Patrick interrompues par l’hôte (Tom Jones, 1750) - Gravelot Auteur : Gravelot, Hubert-François Bourgignon dit (1699-1773)
Œuvre signée.
Graveur : Pasquier, Jacques Jean (?-1785)

Cette notice fait partie d’une série : H. Fielding, trad. P. A. La Place, Histoire de Tom Jones, Londres [Paris], 1750 (pièce ou n° 7 / 16)

Datation : 1750

Source textuelle : Fielding, History of Tom Jones, a Foundling (1749) Livre XI, chap. 6

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Notice n° A9210   (n°19 sur 35)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Au-dessus de la gravure à droite « Tome. 2. Page 241 ».
Sous la gravure à gauche « H. Gravelot. inuen. », à droite « .J.J.Pasquier. Sc. »

Analyse de l’image :
    L’enfant trouvé. Livre onzième. Contenant enviton trois jours.
   Chapitre IV. Méprise de l’Hôte. Terreurs de SOPHIE.
    « L’Hôte étoit debout, une serviette sous le bras, & dans un maintien aussi respectueux que si nos Dames fussetn arrivées dans un carrosse à six chevaux.
    Madame Fitz-Patrick avoit l’air moins affligée que Sophie, qui pouvoit à peine avaler un morceau.
    Notre Hôte, qui brûloit depuis long-tems d’avoir l’occasion de parler, ne laissa pas échapper celle-ci. Je suis fâché, Madame, dit-il, en s’adressant à Sophie, que votre Grandeur ait si peu d’appétit : depuis le tems qu’elle n’a mangé, elle devroit pourtant avoir faim. J’espere que Madame n’est pas maintenant dans le cas d’avir de grands chagrins ; car, on prétend ici que tout ira bien mieux qu’on n’osoit le penser d’abord. Un Gentilhomme, qui ne fait que de partir, a apporté d’excellentes nouvelles ; certaines gens qui ont fait prendre le change à d’autres, seront peut-être arrivé[e]s à Londre avant qu’on les rattrappe ; & si cela arrive, ces gens-là trouveront gens qui leur feront un très-bon accueil. » (P. 240)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 16/01/2012
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 15/05/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.