Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Les massacres du Triumvirat - Antoine Caron
Les massacres du Triumvirat - Antoine Caron Auteur : Caron, Antoine (1520 ou 1521-1599)

Datation : 1566

Sujet de l’image : Sujet historique. Massacres du Triumvirat

Nature de l’image : Peinture sur bois
Dimensions :  Hauteur 116 * Largeur 195 cm

Lieu de conservation : Paris, Musée du Louvre, RF 1939-28

Bibliographie : D. Arasse/A. Tönnesmann, La Renaissance maniériste, Gallimard, 1997, n° 285, p. 438 (détail)
Henri Zerner, L’Art de la Renaissance en France, Flammarion, 1996, n° 149, p. 138
Notice n° A9136   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Les massacres du Triumvirat - gravure anonyme // Les massacres du Triumvirat (version de Beauvais) - Antoine Caron (?) // Persée brandit la tête de Méduse contre Phinée (L Dolce Trasf Venise 1553)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Réalisée par Antoine Caron en un seul morceau, cette œuvre fut ensuite divisée en trois panneaux. En 1939, le marquis de Jaucourt, qui appartenait à une ancienne famille protestante depuis les Duplessis Mornay, l’offrit au musée du Louvre. La famille de Jaucourt donna, au XVIIIe siècle, à l’Encyclopédie son plus productif et fidèle collaborateur, le chevalier de Jaucourt.
Antoine Caron était le peintre officiel de Catherine de Médicis.

Analyse de l’image :
    Le tableau fait d’abord référence au triumvirat d’Octave, Antoin et Lépide qui en 43 avant Jésus-Christ, après leur marche sur Rome, donnait en quelque sorte le coup de grâce à la république de Rome.
   Le triumvirat romain est mis en parallèle avec l’association, le 6 avril 1561, du connétable de Montmorency, de Jacques d’Albon de Saint-André et du duc de Guise contre la politique de tolérance religieuse de Catherine de Médicis. Les protestants qualifièrent cette ligue catholique de triumvirat.
   Caron a installé les massacres dans un paysage urbain romain : à droite au premier plan, l’empereur Commode en Hercule, derrière lui l’arc de Constantin et la pace du Capitole, avec la statue équestre en bronze de Marc-Aurèle. A gauche, faisant face à Commode, l’Apollon du Belvédère ; derrière lui en haut à gauche, l’arc de triomphe de Septime Sévère et, à la jointure des panneaux, la colonn de Trajan. Au fond à droite l’arc de triomphe de Titus et à gauche le mausolée de l’empereur Hadrien, devenu à la Renaissance le château Saint-Ange, avec le pont qui devant lui franchit le Tibre.
   Au centre, le Colisée est représenté ouvert. Derrière, au dessus de lui, le Panthéon et sa coupole.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Musée du Louvre
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 17/12/2011
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 12/03/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.