Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Dom Garcie de Navarre (Molière, II, 1734) - Boucher
Dom Garcie de Navarre (Molière, II, 1734) - Boucher Auteur : Boucher, François (1703-1770)
Œuvre signée.
Graveur : Cars, Laurent (1699-1771)

Cette notice fait partie d’une série : Œuvres de Molière, nelle édition [en 6 vol. ill. par Boucher], Paris, 1734 (pièce ou n° 6 / 34)

Datation : 1734

Source textuelle : Molière, Dom Garcie de Navarre ou le Prince jaloux (1661) IV, 7, 1222-1229, Pléiade I 384-5

Sujet de l’image : Fiction, 17e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, eau-forte

Lieu de conservation : Versailles, Bibliothèque municipale centrale, Rés in-4° E49d à E54d
Notice n° A8840   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Portrait de Mme de Pompadour (collection Rothschild) - Boucher // Climal aux pieds de Marianne (Vie de Marianne, Néaulme 1736-42, fig3) - Schley // L’École des femmes (Molière, II, 1773) - Moreau le Jeune

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions sur la page en dehors de l’image.
1. Signé sous la gravure à gauche « Inv. et dessiné par F. Boucher », à droite « Gravé par Lau. Cars. »
Légende : « Dom Garcie de Navarre | ou le prince Jaloux. ».

Analyse de l’image :
    DOM GARCIE, [regardant par la porte qu’Élise a laissée entrouverte, didascalie ajoutée dans l’éd. de 1734]
    Que vois-je ô justes Cieux !
   Faut-il que je m’assure au rapport de mes yeux ?
   Ah ! sans doute ils me sont des témoins trop fidèles,
   Voilà le comble affreux de mes peines mortelles,
   Voici le coup fatal qui devoit m’accabler ;
   Et quand par des soupçons je me sentois troubler,
   C’étoit, c’étaoit le ciel, dont la sourde meance
   Présageoit à mon cœur cette horrible disgrâce. » (Acte IV, scène 7, vv. 1222-1229)
   
   Dom Garcie, prince jaloux, est amoureux et aimé d’Elvire. Mais sa jalousie importune la princesse. On lui remet d’abord une lettre déchirée, qu’il interprète comme une déclaration à son rival don Sylve (II, 4) : Elvire le détrompe en lui donnant à lire la lettre complète, qui lui était destinée. Puis il surprend Elvire en tête à tête avec dom Sylve (III, 3) et ne veut pas croire à une simple arrivée inopinée de celui-ci, qu’elle était en train d’éconduire. Enfin, alors qu’il s’apprêtait à entrer en compagnie de son confident dom Alvar, il croit voir « Un homme dans les bras de l’infidèle Elvire » (1241). C’est en fait Done Ignès en habit de cavalier (reconnaissable à sa boucle d’oreille) qui embrasse Elvire.
    « Par ces fréquents soupçons, qu’on trouvoit odieux,
   Je cherchois le malheur qu’ont rencontré mes yeux. » (1278-9)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Versailles, Bibliothèque municipale centrale
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 27/08/2011
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.