Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Frontispice (Gueullette, Contes chinois, 1728)
Frontispice (Gueullette, Contes chinois, 1728)
Cette notice fait partie d’une série : Contes chinois ou les avent. de Fum-Hoam, Amsterdam, Vve Desbordes, 1728 (pièce ou n° 1 / 8)

Datation : 1728

Source textuelle : Contes chinois, ou les avantures merveilleuses du mandarin Fum-hoam (1723)

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Oxford, Bibliothèque de la Fondation Voltaire (Taylor Institution Library), MYLNE 467
Notice n° A7995   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Contes chinois. Tongluk (Dessins pour le Cabinet des Fées) - Marillier // Floridon (Nouvelles françoises, t. 2, éd. 1722) // Frontispice (Gueulette, Chinese Tales, 1745)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Au-dessus de la gravure à gauche « Tome. Ier. », à droite « pag. I. ».
La gravure n’est pas signée.

Analyse de l’image :
     Holonja, qu’on voit ici assis en contrebas, a été envoyé en Circassie acheter des filles pour le Sultan de la Chine, Tongluk. Il a traversé la Perse en compagnie de deux derviches, l’un d’environ soixantes ans, l’autre qui passait pour son neveu. Leur bateau est attaqué par deux Corsaires, ils se défendent. Le jeune derviche est blessé, Holonja déchire son vêtement pour le secourir et découvre qu’il s’agit d’une jeune fille. Le vieux révèle alors qu’il est Malekalsalem, roi de Georgie, et qu’il voyage incognito avec sa fille, Gulchenraz Gundogdi, pour échapper au brutal Dilsenghin, Sultan de Bitlis, qui veut l’épouser.
    Holonja arrive à Tonquin, livre ses filles au Sultan : mais celui-ci y reste insensible comme à toutes les femmes qu’on lui a jusqu’ici présentées. Gulchenraz et son père demeurent chez Holonja et reçoivent la visite de son frère, Uzum-quey, qui tombe amoureux de la princesse.
    On peut penser que la gravure représente une des visites d’Uzum-quey, assis en bas, à son frère Holonja (en haut à droite, vêtu en Chinois) et à ses deux hôtes royaux, Malekalsalem, à gauche, et sa fille Gulchenraz au centre.
    Il s’avèrera qu’Uzum-quey est un nom d’emprunt pour le vrai Roi de Chine, Tonglük, qui a cherché en se déguisant à éprouver le cœur de la princesse.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Oxford, Bibliothèque de la Fondation Voltaire (Taylor Institution Library)
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 08/08/2010
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.