Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Les aventures d’Abdalla (Dessins pour le Cabinet des Fées) - Marillier
Les aventures d’Abdalla (Dessins pour le Cabinet des Fées) - Marillier Auteur : Marillier, Clément-Pierre (1740-1808)

Cette notice fait partie d’une série : Marillier, Dessins pour le Cabinet des fées, 2 vol., 1785 (pièce ou n° 39 / 126)

Datation : 1785

Source textuelle : J. P. Bignon, Les Avantures d’Abdalla (1712-1714)

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Dessin (lavis)

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrits, Fonds Rothschild, Picot 225
Notice n° A7850   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Abdalla convoqué chez le sultan (Les Avantures d’Abdalla, 1712, fig. 2)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions sur la page en dehors de l’image.
1. Au-dessus du dessin, à gauche, « les aventures d’abdalla », à droite « tom. 12ème ».
Légende dans le cartouche : « fils d’hanif, je veux te faire entreprendre | un long voyage ; baisse la tête. ».
2. 3e illustration du volume 12.
Ce roman est paru initialement sous le titre suivant : Les Avantures d’Abdalla fils d’Hanif, envoyé par le sultan des Indes à la découverte de l’ile de Borico, où est la fontaine merveilleuse dont l’eau fait rajeunir. Avec la Relation du voyage de Rouschen, dame persane, dans l’ile détournée, qui a été inconnue jusqu’à present, et plusieurs autres histoires curieuses. Traduites en français sur le manuscrit arabe trouvé à Batavia par M. de Sandisson, A Paris, chez Pierre Witte, 2 vol. in-12, 1712 et 1714. L’édition est illustrée. (1713 : Lille, cote 40469 ; 1714 : Amiens, BL2464A ; 1723 : Melun, in-12 00815 ; 1773, éd. La Haye et Paris, JBG Musier fils : Lyon, B508789 CGA ; Versailles, Bibliothèque de la Reine, 981-982 ; Rennes, 95896 tome II manque).
Le nom de Sandisson est d’invention, et il n’y a jamais eu de manuscrit arabe…

Analyse de l’image :
    Commencement des Avantures d’Abdalla, fils d’Hanif.
   La capitaine des gardes du palais vient chercher Abdalla dans sa chambre et le conduit chez le sultan Chah-Jehan. Abdalla croit sa dernière heure arrivée lorsque le sultan l’invite à la Prière. Après celle-ci le sultan se relève et prononce cette phrase ambiguë : « Fils d’Hanif, me dit-il, je veux te faire entreprendre un long voyage, baisse la tête. »
   Il ne s’agit pas en fait de mourir, mais de partir en voyage, à la recherche de l’île de Borico et de sa fontaine de jouvence.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Dijon, Amélia Belin, université de Bourgogne
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 01/08/2010
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.