Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le Nain jaune. 5. Intervention de la sirène - (Contes des fées, Garnier)
Le Nain jaune. 5. Intervention de la sirène - (Contes des fées, Garnier)
Cette notice fait partie d’une série : Contes des fées par Perrault, Mme d’Aulnoy, Hamilton…, Paris, Garnier frères (pièce ou n° 87 / 160)

Datation : entre 1850 et 1880   (date conjecturale)

Source textuelle : Mme d’Aulnoy, Le Nain jaune (CdF, 1697, t4)

Sujet de l’image : Fiction moderne

Nature de l’image : Gravure
Dimensions :  Hauteur 5,7 * Largeur 6,2 cm

Lieu de conservation : Collection particulière (La Canourgue)
Notice n° A7748   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. P. 291.

Analyse de l’image :
    Le roi des Mines d’or devait épouser Toute-Belle, mais celle-ci est promise au Nain-Jaune, qui l’enlève au jour de ses noces. Le roi est également enlevé. Mais une sirène lui propose son secours.
    « Comme il écrivait, il entendit une voix qui attira malgré lui toute son attention, et, voyant que les flots grossissaient, il regardait de tous côtés, lorsqu’il aperçut une femme d’une beauté extraordinaire, son corps n’était couvert que par ses longs cheveux qui, doucement agités des zéphirs, flottaient sur l’onde. Elle tenait un miroir dans l’une de ses mains, et un peigne dans l’autre, une longue queue de poisson avec des nageoires terminait son corps. Le roi demeura bien surpris d’une rencontre si extraordinaire ; dès qu’elle fut à portée de lui parler, elle lui dit : “Je sais le triste état où vous êtes réduit par l’éloignement de votre princesse, et par la bizarre passion que la fée du désert a prise pour vous ; si vous voulez, je vous tirerai de ce lieu fatal où vous languirez peut-être encore plus de trente ans.” »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Ophir et Ulysse Lojkine
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 30/07/2010
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 18/01/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.