Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Gracieuse et Percinet. La palais de féerie - (Contes des fées, Garnier)
Gracieuse et Percinet. La palais de féerie - (Contes des fées, Garnier)
Cette notice fait partie d’une série : Contes des fées par Perrault, Mme d’Aulnoy, Hamilton…, Paris, Garnier frères (pièce ou n° 39 / 160)

Datation : entre 1850 et 1880   (date conjecturale)

Source textuelle : Mme d’Aulnoy, Gracieuse et Percinet (CdF, 1697, t1)

Sujet de l’image : Fiction moderne

Nature de l’image : Gravure
Dimensions :  Hauteur 6,6 * Largeur 6,6 cm

Lieu de conservation : Collection particulière (La Canourgue)
Notice n° A7701   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. P. 115.

Analyse de l’image :
     Grognon a enterré Gracieuse vivante. De son trou, une porte la conduit dans un jardin qui la mène au château de féerie, qu’elle avait pourtant vu s’écrouler derrière elle après son refus d’épouser Percinet : « elle n’avait pas oublié la prophétie de Percinet lorsqu’elle partit du palais de féerie, quand il lui dit que ce même palais serait parmi les morts, et qu’elle n’y entrerait qu’après avoir été enterrée ; qu’elle voyait avec admiration son savoir, et qu’elle n’en avait pas moins pour son mérite ; qu’ainsi elle l’acceptait pour époux. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Ophir et Ulysse Lojkine
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 28/07/2010
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 14/01/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.