Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Bradamante contre Serpentin (fresques de l’Arioste à Chiusa di Pesto) -P. Dolce
Bradamante contre Serpentin (fresques de l’Arioste à Chiusa di Pesto) -P. Dolce Auteur : Dolce, Pietro (élève de Pascale Oddone, Piémont, années 1540)

Datation : 1550   (date conjecturale)

Source textuelle : Roland furieux, chant 35 (Etiquettes sur la lune ; Combats de Bradamante) st. 66-67

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Nature de l’image : Fresque
Technique utilisée : Fresque monochrome
Notice n° A7559   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Combats de Bradamante (Roland furieux Anvers 1558, ch35)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Cinq médaillons monochromes illustrant le Roland furieux se trouvaient dans un ancien pavillon de chasse ayant appartenu à la famille Ceva, à Chiusa di Pesto. Ce pavillon était connu sous le nom de Casa Carle, au moment de sa démolition, dans la 1ère moitié du XXe siècle. Deux des médaillons, rescapés, sont actuellement conservés à Verzuolo, dans une collection privée.
3. Ces médaillons copieraient les bois de l’édition Giolito de Ferrari de 1542 (repris dans l’édition d’Anvers, voir lien).

Analyse de l’image :
     « La population court aux remparts ; c’est à qui, des enfants et des vieillards, aura la meilleure place pour voir.
    Revêtu d’une riche soubreveste et recouvert d’une belle armure, Serpentin-de-l’Étoile s’avance pour jouter. À la première rencontre, il roule à terre, et son destrier s’enfuit comme s’il avait des ailes. La dame, pleine de courtoisie, court après lui, le saisit par la bride et le ramène au Sarrasin en lui disant : “Remonte à cheval, etfais en sorte que ton maître m’envoie un chevalier meilleur que toi.” » (St. 66-67.)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 10/07/2010
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.