Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Lancelot apprend son nom (Lancelot du lac, Ms Fr118) - M. des cleres femmes
Lancelot apprend son nom (Lancelot du lac, Ms Fr118) - M. des cleres femmes
Cette notice fait partie d’une série : Lancelot du lac, Bnf ms fr 118 (pièce ou n° 6 / 23)

Datation : entre 1400 et 1415   (date conjecturale)

Source textuelle : Lancelot du lac, début du 13e siècle

Sujet de l’image : Sujet médiéval. Guenièvre embrasse Lancelot

Nature de l’image : Enluminure

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrits, Français 118, folio 190 verso
Notice n° A7530   (n°1 sur 1) 
Analyse de l’image :
    Le chevlier blanc est conduit au cimetière des tombes futures où il découvre sa tombe avec son nom : Lancelot.
   
    « Les tombes qui ne répondaient pas à des têtes ne contenaient que les premiers mots : Ci gîra ... Parmi les autres, il y avait nombre de chevaliers de la cour d’Artus. Au milieu du cimetière, une grande lame de métal enrichie d’émaux et de pierres précieuses portait : Cette lame ne sera levée par l’effort d’aucun homme, si ce n’est par celui qui aura conquis le château ; il y trouvera son nom.
    Maintes fois on avait tenté et toujours en vain de soulever la lame ; le sire du château, surtout, eût désiré connaître la nom de celui dont il avait tant à craindre. Le Blanc chevalier vit l’inscription et n’eut pas de peine à la lire, car il avait été mis aux lettres chez la Dame du lac. Après avoir regardé en tout sens la lame si fortement scellée que quatre hommes des plus forts n’auraient pu l’ébranler, il posa les mains du côté le plus lourd et la leva facilement. Il aperçut alors au fond les lettres qui disaient :
    CI REPOSERA LANCELOT DU LAC, LE FILS AU ROI
    BAN DE BENOIC.
   Il lut, et se hâta de laisser retomber la pierre : mais la demoiselle du lac, demeurée à ses côtés, avait aussi lu les lettres. Elle demanda ce qu’il avait vu. — Ah ! demoiselle, ne le demandez pas. — Volontiers, car je l’ai vu aussi bien que vous.” Et elle lui glissa le nom à l’oreille. Pour le consoler elle lui promit de ne le dire à personne. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 21/06/2010
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 12/12/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.