Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le combat de Darès (Énéide, Strasbourg, 1502) - J. Grüninger > S. Brant
Le combat de Darès (Énéide, Strasbourg, 1502) - J. Grüninger > S. Brant Auteur : Brant, Sébastien (1458-1521)
Graveur : Grüninger, Jean (actif à Strasbourg de 1482 à 1531)

Cette notice fait partie d’une série : Publii Virgilii Maronis Opera, Strasbourg, J. Grüninger, 1502, in-F° (pièce ou n° 31 / 36)

Datation : 1502

Source textuelle : Virgile, Énéide, Chant 05 (Jeux siciliens en l’honneur d’Anchise) v. 360-450

Sujet de l’image : Énéide

Nature de l’image : Gravure sur bois
Dimensions :  Hauteur 13,3 * Largeur 15,2 cm

Lieu de conservation : Commerce d’art
Notice n° A7447   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Folio CCXL recto.

Analyse de l’image :
     « Aussitôt sort des rangs, suivi d’un long murmure,
   Darès, jeune Troyen, colossal de stature,
   Qui seul osa braver Pâris, qui seul encor,
   Sur la tombe funèbre où gît le grand Hector,
   Affontant sans pâlir dans la poudreuse lice
   Butès issu du sang d’Amycus de Bébryce,
   Le dompta sous les coups de son ceste accablant,
   Et sur le sable d’or l’étendit pantelant ;
   Tel Darès, orgueilleux de ses forces connues,
   Étale sa poitrine et ses épaules nues,
   Allonge ses deux bras, frappe l’air de ses coups,
   Et jette des défis à ses rivaux jaloux.
   Mais on les cherche en vain, aucun ne se présente,
   Le ceste est pour leurs mains une arme trop pesante.
   Lui donc, fier de son prix que nul bras ne défend,
   S’avance vers Énée et d’un air triomphant,
   Saisissant le taureau par sa corne dorée…»

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Commerce d’art
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 14/02/2010
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.