Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Ajax le Locrien arrache Cassandre à la statue d’Athéna - Peintre de Cléophradès
Ajax le Locrien arrache Cassandre à la statue d’Athéna - Peintre de Cléophradès Auteur : Peintre de Cléophradès, 1er quart du Ve siècle av. JC

Datation : -480

Sujet de l’image : Guerre de Troie. Cassandre

Nature de l’image : Céramique antique

Lieu de conservation : Naples, Musée national archéologique, Inv. N°2422, Vase 81669 nomenclature Beazley
Notice n° A7305   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Néoptolème menace Priam - Peintre de Cléophradès

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Hydrie Vivenzio décrivant le sac de Troie : Fuite d’Énée avec Anchise, Cassandre arrachée au Palladium par Ajax, Priam molesté par Néoptolème.

Analyse de l’image :
    Au centre, Ajax fils d’Oïlée, sabre au clair et fulant aux pieds un cadavre, attrape Cassandre par les cheveux alors qu’elle s’agrippe à la statue d’Athéna dans le Palladium de Troie. Derrière Ajax, le vieil Anchise, qui est chauve, se retourne pour contempler le carnage, alors que son fils Énée, cachant sa tête entre son casque et son bouclier, l’emmène hors de Troie.
   
    Dans les premiers vers des Troyennes d’Euripide, on lit le vers suivant, dans la bouche de Poséidon, parlant à Athéna : « Je sais qu’Ajax arracha Cassandre de ton sanctuaire. »
    Il y avait une tragédie de Sophocle, Ajax Locrien, certainement plus explicite, mais elle est perdue.
    Le récit de Virgile est à peine moins elliptique :
    Ecce trahebatur passis Priameia uirgo
   crinibus a templo Cassandra adytisque Mineruae
   ad caelum tendens ardentia lumina frustra,
   lumina, nam teneras arcebant uincula palmas. (II, 403-406)
    Et voici qu’était traînée la jeune fille de Priam
   Cassandre, les cheveux épars, hors du temple et loin des autels de Minerve
   Levant vers le ciel ses yeux ardents, en vain,
   Levant ses yeux, car des chaînent entravaient ses bras tendres.
    Le viol de Cassandre, la statue d’Athéna ébranlée, voire détournant les yeux se trouvent dans le long poème (passablement obscur) Alexandra de Lycophron de Chalcis, poète alexandrin du IIIe siècle.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Naples, Musée national archéologique
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 02/11/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.