Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
L’origine de la peinture - David Allan
L’origine de la peinture - David Allan Auteur : Allan, David (1744-1796)

Datation : 1773

Source textuelle : Pline l’Ancien, en latin Caius Plinius Secundus (23-79), Histoire naturelle Livre XXXV, § 152

Sujet de l’image : Sujet mythologique. Origine de la peinture

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 38,2 * Largeur 30,5 cm

Lieu de conservation : Edimbourg, The National Galleries of Scotland
Notice n° A7251   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Ce tableau valut à Allan la médaille d’or de l’Académie de St Luc à Rome en 1773, pour la meilleure composition historique.
3. Gravée par Domenico Cunego.


Analyse de l’image :
     On raconte que la première peinture aurait été le fait de la fille de Dibutade, un potier de Corinthe, qui aurait repassé les contours de l’ombre que faisait son amant sur le mur, pour en conserver une trace après son départ.
    « En utilisant lui aussi la  terre, le potier Butadès de Sicyone découvrit le premier  l’art de modeler des portraits en argile ; cela se passait à Corinthe  et il dut son invention à sa fille, qui était amoureuse  d’un jeune homme ; celui-ci partant pour l’étranger,  elle entoura d’une ligne l’ombre de son visage projetée  sur le mur par la lumière d’une lanterne ; son père appliqua l’argile sur l’esquisse, en fit un relief qu’il  mit à durcir au feu avec le reste de ses poteries, après  l’avoir fait sécher. » (Pline l’Ancien, Histoire naturelle, Livre XXXV, § 152.)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Edimbourg, The National Galleries of Scotland
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 15/09/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.