Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Ragotin s’attire un coup de busc (Scènes du Roman comique, 6) - Oudry
Ragotin s’attire un coup de busc (Scènes du Roman comique, 6) - Oudry Auteur : Oudry, Jean Baptiste (1686-1755)
Œuvre signée.

Cette notice fait partie d’une série : Oudry, 26 scènes piquantes du Roman comique de Scarron, Paris, Desnos[, 1760?] (pièce ou n° 6 / 26)

Datation : 1760

Source textuelle : Scarron, Le Roman comique (1651 et 1657) I, 10 ; GF, pp. 102-3

Sujet de l’image : Fiction, 17e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Versailles, Bibliothèque municipale centrale, Rés. J 58
Notice n° A7198   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé sous la gravure, à gauche « Inventé et gravé par I.B. Oudry », à droite « Avec Privilege du Roy ».

Analyse de l’image :
    Après l’histoire de l’amante invisible :
    « L’histoire de Ragotin fut suivie de l’applaudissement de tout le monde ; il en devint aussi fier que si elle eût été de son invention ; et cela ajouté à son orgueil naturel, il commença à traiter les comédiens de haut en bas et, s’approchant des comédiennes, leur prit les mains sans leur consentement, voulut un peu patiner, galanterie provinciale qui tient plus du satyre que de l’honnête homme. Mademoiselle de l’Étoile se contenta de retirer ses mains blanches d’entre les siennes crasseuses et vekues, et sa compagne, mademoiselle Angélique, lui déchargea un grand coup de busc sur les doigts. » (I, 10, GF p. 102.)
   Le busc est une planchette de bois ou d’ivoire qui maintient le corset.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 10/09/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.