Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Un Italien surpris blutant au lieu de sa servante (Heptam. N69, Amsterdam, 1698)
Un Italien surpris blutant au lieu de sa servante (Heptam. N69, Amsterdam, 1698) Auteur : De Hooghe, ou De Hooch, Romeyn (1645-1708)

Cette notice fait partie d’une série : Contes et nouvelles de Marguerite de Valois, Amsterdam, G. Gallet, 1698 (pièce ou n° 70 / 73)

Datation : 1698

Source textuelle : Marguerite de Navarre (1492-1549), L’Heptaméron (1542-1546) Nouvelle 69, LP, p. 653, scène p. 655

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)

Lieu de conservation : Versailles, Bibliothèque municipale centrale, F.A. in-8° E431e (2e volume)
Notice n° A7017   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. 7e journée, 69e nouvelle.
3. Réécriture de la 17e des Cent nouvelles nouvelles, « Le Conseiller au bluteau ».

Analyse de l’image :
     « Une damoyselle fut si saige, qu’ayant trouvé son mary blutant en l’habit de sa chambriere, qu’il attendoit soubz espoir d’en obtenir ce qu’il en prouchassoit, ne s’en feit que rire et passa joyeusement son temps de sa folye. »
   
    « Alors, elle le pria de mectre son sarot en sa teste et de beluter en son absence, afin que sa maistresse ouyt tousjours le son de son beluteau. Ce qu’il feit fort joieusement, aiant esperance d’avoir ce qu’il demandoit. La chambreriere, qui n’estoit poinct melencolicque, s’en courut à sa maistresse, lui disant : “Venez veoir vostre bon mary, que j’ay aprins à beluter pour me deffaire de luy.” La femme feit bonne dilligence pour trouver ceste nouvelle chamberiere. En voiant son mary le sarot en la teste et le belluteau entre ses mains, se print si fort à rire, en frappant des mains, que à peine luy peut-elle dire : “Goujate, combien veulx-tu par moys de ton labeur ?” Le mary, oiant ceste voix et congnoissant qu’il estoit trompé ; gecta par terre ce qu’il portoit et tenoit, pour courir sus à la chamberiere, l’appelant mille fois meschante, et si sa femme ne se fut mise au devant, il l’eut payée de son quartier. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Versailles, Bibliothèque municipale centrale
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 24/06/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 29/11/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.