Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Chandelle d’une vieille sur un soldat qui dormait (Heptam. N65, Amsterdam, 1698)
Chandelle d’une vieille sur un soldat qui dormait (Heptam. N65, Amsterdam, 1698) Auteur : De Hooghe, ou De Hooch, Romeyn (1645-1708)

Cette notice fait partie d’une série : Contes et nouvelles de Marguerite de Valois, Amsterdam, G. Gallet, 1698 (pièce ou n° 66 / 73)

Datation : 1698

Source textuelle : Marguerite de Navarre (1492-1549), L’Heptaméron (1542-1546) Nouvelle 65, LP, p. 637

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)

Lieu de conservation : Versailles, Bibliothèque municipale centrale, F.A. in-8° E431e (2e volume)
Notice n° A7013   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Les Sculptures (Paysan perverti, Esprit 1782, fig78) - Binet

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. 7e journée, 65e nouvelle.

Analyse de l’image :
     « La fausseté d’un miracle que les prestres Sainct-Jean de Lyon vouloyent cacher, fut decouverte par la congnoissance de la sotye d’une vieille. »
   
   Un soldat entre dans l’église Saint-Jean de Lyon, et trouve dans la chapelle du Saint-Sépulcre trois statues de soldats romains endormis. Il s’endort près de l’une d’elles. Une vieille s’approche alors pour faire ses dévotions et veut poser sa chandelle sur une des statues. Pour la fixer, elle verse de la cire sur le front du soldat qui crie.
    « Or advint-il que une bonne vielle fort devote arriva au plus fort de son sommeil, et, après qu’elle eut dict ses devotions, tenant une chandelle ardante en sa main, la voulut attacher au Sepulcre. Et, trouvant le plus près d’icelluy cest homme endormy, la luy voulut mectre au front, pensant qu’il fut de pierre. Mais la cire ne peut tenir contre la pierre ; la bonne dame, qui pensoit que ce fust à cause de la froideure de l’ymage, luy vat mectre le feu contre le front, pour y faire tenir sa bougye. Mais l’ymage, qui n’estoit insensible, commencea à crier ; dont la bonne femme eut si grand paour, que, comme toute hors du sens, se print à cryer miracle, tant que tous ceulx qui estoient dedans l’eglise coururent, les ungs à sonner les cloches, les aultres à veoir le miracle. »
    Noter l’usage d’image au sens du latin imago, la statue. L’illustrateur n’a manifestement pas lu l’histoire car il ne représente pas la scène dans l’obscurité d’une chapelle mais dehors, dans le fossé d’un fort militaire, ce qui n’a guère de sens.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Versailles, Bibliothèque municipale centrale
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 23/06/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 29/11/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.