Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Un seigneur fait mourir son beau-frère (Heptaméron N40, Amsterdam, 1698)
Un seigneur fait mourir son beau-frère (Heptaméron N40, Amsterdam, 1698) Auteur : De Hooghe, ou De Hooch, Romeyn (1645-1708)

Cette notice fait partie d’une série : Contes et nouvelles de Marguerite de Valois, Amsterdam, G. Gallet, 1698 (pièce ou n° 41 / 73)

Datation : 1698

Source textuelle : Marguerite de Navarre (1492-1549), L’Heptaméron (1542-1546) Nouvelle 40, LP, p. 470

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)

Lieu de conservation : Versailles, Bibliothèque municipale centrale, F.A. in-8° E431e (2e volume)
Notice n° A6988   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Un seigneur fait tuer son beau-frère (Heptaméron, Berne, 1780, N40) - Freudeberg

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. 4e journée, 40e nouvelle.

Analyse de l’image :
     « La sœur du comte de Jossebelin, après avoir epousé, au desceu de son frere, un gentil homme qu’il feit tuer, combien qu’il se l’eut souvent souhaité pour beau frere, s’il eust esté de mesme maison qu’elle, en grand patience et austerité de vie, usa le reste de ses jours en un ermytage. »
   
   Rolandine a épousé un jeune homme à l’insu de son frère, le comte de Josselin. Un jaloux, qui les épie, rapporte au comte qu’un homme rend fréquemment visite à la chambre de sa sœur. Le comte, croyant à sa sœur une liaison, dresse un guet-apens :
    « ung soir, que le seigneur de Jossebelin fut adverty que le gentil homme estoit chez sa seur, s’y en alla incontinant, et trouva les deux pauvres aveuglez d’amour couchez ensemble. Dont le despit luy osta la parolle, et, en tirant son espée, courut après le gentil homme pour le tuer. Mais luy, qui estoit aisey de sa personne, s’enfuyt tout en chemise, et, ne povant eschapper par la porte, se gecta par une fenestre dedans ung jardin. La pauvre damoiselle, tout en chemise, se gecta à genoulx devant son frère et luy dist : “Monsieur, saulvez la vie de mon mary, car je l’ay espousé; et, s’il y a offense, n’en pugnissez que moy, par ce que ce qu’il en a faict a esté à ma requeste.” Le frere, oultrey de courroux, ne luy respond, sinon : “Quant il seroit vostre mary cent mille foys, si le pugniray-je comme un meschant serviteur qui m’a trompé.” En disant cela, se mist à la fenestre et cria tout hault que l’on le tuast, ce qui fut promptement executé par son commandement et devant les oeilz de luy et de sa seur. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Versailles, Bibliothèque municipale centrale
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 23/06/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 29/11/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.