Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le cordelier gras et le boucher tueur de porcs (Heptaméron N34, Amsterdam, 1698)
Le cordelier gras et le boucher tueur de porcs (Heptaméron N34, Amsterdam, 1698) Auteur : De Hooghe, ou De Hooch, Romeyn (1645-1708)

Cette notice fait partie d’une série : Contes et nouvelles de Marguerite de Valois, Amsterdam, G. Gallet, 1698 (pièce ou n° 35 / 73)

Datation : 1698

Source textuelle : Marguerite de Navarre (1492-1549), L’Heptaméron (1542-1546) Nouvelle 34, LP, p. 435

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)

Lieu de conservation : Versailles, Bibliothèque municipale centrale, F.A. in-8° E431e (2e volume)
Notice n° A6982   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Le boucher, sa femme & le cordelier gras (Hept., Berne, 1780, N34) - Freudeberg

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. 4e journée, 34e nouvelle.

Analyse de l’image :
     « Deux Cordeliers, escoutans le secret où l’on ne les avoit appelerz, pour avoir mal entendu le langage d’un boucher, meirent leur vie en danger. »
   
   Deux cordeliers sont hébergés dans la demeure d’un boucher :
    « Et, pour ce que entre leur chambre et celle de l’hoste n’y avoit que des aiz bien mal joinctz, leur print envye d’escouter ce que le mary disoit à sa femme estans dedans le lict ; et vindrent mectre leurs oreilles tout droict au chevet du lict du mary, lequel, ne se douctant de ses hostes, parloit à sa femme privement de son mesnaige » (Comparer ce dispositif avec Trim dans Tristram Shandy, avec Jacques le Fataliste, avec Déterville dans Aline et Valcour...)
   
   Le boucher annonce à sa femme qu’il va tuer le lendemain un cordelier bien gras. Mais « cordelier » désigne ses cochons, non ses hôtes. Les deux cordeliers sautent par la fenêtre pour s’enfuir, mais le plus gras, blessé à la jambe est contraint de se réfugier dans la soue aux porcs (le tect).
    « Mais, si tost que le matin fut venu, le boucher appresta ses grands cousteaulx et dist à sa femme qu’elle luy tint compaignye pour aller tuer son pourceau gras. Et quant il arriva au tect, auquel le Cordelier s’estoit caché, commencea à cryer bien hault, en ouvrant la petite porte : “Saillez dehors, car aujourd’huy j’auray de vos boudins ! » Le pauvre Cordelier, ne se pouvant soustenir sur sa jambe, saillyt à quatre piedz hors du tect, criant tant qu’il povoit misericorde. Et, si le pauvre frere eust grand paour, le boucher et sa femme n’en eurent pas moins ; car ilz pensoient que sainct François fust courroucé contre eulx de ce qu’ilz nommoient une beste cordelier, et s emirent à genoulx devant le pauvre frere, demandans pardon à sainct François et à sa religion, de sorte que le Cordelier cryoit d’un costé misericorde au boucher, et le boucher, à luy d’aultre, tant que les ungs et les aultres furent ung quart d’heure sans se povoir asseurer. »
    Le cordelier déboule à gauche de la soue, tandis que le boucher à droite se laisse tomber à genoux, sa hache à terre devant lui. La femme du boucher arrive derrière lui à droite avec un couteau.
    Etrangement, on s’apprête au second plan à dépercer une bête qui n’est pas un cochon, vu le cou, la queue et la toison. Un mouton ?

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Versailles, Bibliothèque municipale centrale
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 19/06/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 29/11/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.