Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Séduction manquée d’une religieuse par un prieur (Heptam. N22, Amsterdam, 1698)
Séduction manquée d’une religieuse par un prieur (Heptam. N22, Amsterdam, 1698) Auteur : De Hooghe, ou De Hooch, Romeyn (1645-1708)

Cette notice fait partie d’une série : Contes et nouvelles de Marguerite de Valois, Amsterdam, G. Gallet, 1698 (pièce ou n° 23 / 73)

Datation : 1698

Source textuelle : Marguerite de Navarre (1492-1549), L’Heptaméron (1542-1546) Nouvelle 22, LP, p. 330

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Objets indexés dans l’image :
La scène est observée par effraction / Lit / Porte entrebâillée

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)
Dimensions :  Hauteur 7,4 * Largeur 7,7 cm

Lieu de conservation : Versailles, Bibliothèque municipale centrale, F.A. in-8° E431e (1er volume)
Notice n° A6931   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Un prieur tente de séduire une religieuse (Hept., Berne, 1780, N22) - Feudeberg

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. 3e journée, 22e nouvelle.

Analyse de l’image :
     « Sœur Marie Heroet, sollicitée de son honneur par un prieur de Sainct-Martin des Champs, avec la grace de Dieu, emporta la victoire contre ses fortes tentations, à la grand’confusion du prieur et à l’exaltation d’elle. »
    En allant confesser les religieuses du couvent de Gif, le prieur remarque Marie Heroet. Il y retourne, prétexte la fatigue, et se retrouve seul avec elle au dortoir pendant les vêpres. Seul un jeune religieux l’accompagne. Le prieur essaie de séduire la religieuse, qui se défend :
    « A l’heure, quant il veit toutes ses inventions et effortz estre tournés en riens, comme ung homme furieux et non seullement hors de conscience, mais de raison naturelle, luy meit la main soubz la robbe, et tout ce qu’il peut toucher des ongles esgratina en telle fureur, que la pauvre fille, en cryant bien fort, de tout son haut tumba à terre, toute esvanouye. Et, à ce cry, entra l’abbesse dans le dortouer où elle estoit : laquelle, estant à vespres, se souvint avoir laissé ceste religieuse avec le beau pere, qui estoit fille de sa niepce ; dont elle eut ung scrupule en sa conscience, qui luy feit laisser vespres et aller à la porte du dortouer escouter que l’on faisoit ; mais, oyant la voix de sa niepce, poulsa la porte, que le jeune moyne tenoit. »
    La gravure représente l’entrée à l’improviste de la mère supérieure, mais sœur Marie Heroet n’est pas représentée évanouie : elle se défend encore de la main que le prieur cherche à passer sous sa robe. Le dessinateur a condensé deux moments de la narration pour constituer un instant prégnant.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Versailles, Bibliothèque municipale centrale
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 15/05/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 29/11/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.