Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Avanturade s’entretient d’Amadour avec Florinde (Heptam. N10, Amsterdam, 1698)
Avanturade s’entretient d’Amadour avec Florinde (Heptam. N10, Amsterdam, 1698) Auteur : De Hooghe, ou De Hooch, Romeyn (1645-1708)

Cette notice fait partie d’une série : Contes et nouvelles de Marguerite de Valois, Amsterdam, G. Gallet, 1698 (pièce ou n° 11 / 73)

Datation : 1698

Source textuelle : Marguerite de Navarre (1492-1549), L’Heptaméron (1542-1546) Nouvelle 10

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Objets indexés dans l’image :
Femme étendue sur un lit / Rideau(x) de lit / Scène à deux

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)
Dimensions :  Hauteur 7,5 * Largeur 7,7 cm

Lieu de conservation : Versailles, Bibliothèque municipale centrale, F.A. in-8° E431e (1er volume)
Notice n° A6919   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Avanturade conduit Amadour à Floride (Hept., Berne, 1780, N10) - Freudeberg

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. 1ère journée, 10e nouvelle.

Analyse de l’image :
     « Floride, après le décès de son mary, et avoir vertueusement resisté à Amadour, qui l’avoit pressée de son honneur jusques au bout, s’en ala rendre religieuse au monastere de Jesus. »
   
   Pour approcher Florinde, Amadour s’adresse à Avanturade : « Amadour, tant pour l’honnesteté qu’il trouva en elle que pour ce qu’elle avoit trois mille ducatz de rente en mariage, delibera de l’entretenir comme celuy qui la vouloit espouser. A quoy voluntiers elle presta l’oreille ; et, pour ce qu’il estoit pauvre et son pere riche, pensa que jamais il ne s’accorderoit à ce mariage, sinon par le moyen de la comtesse d’Arande. Dont s’adressa à madame Floride et luy dist : “Ma dame, vous voyez ce gentil homme castelain qui si souvent parle à moy ; je croy que toute sa pretente n’est que de m’avoir en mariage. Vous sçavez quel pere j’ay, lequel jamais ne s’y consentira, si, par la contesse et par vous, il n’en est fort prié.” Floride, qui aymoit la damoiselle comme elle-mesme, l’asseura de prendre ceste affaire à cueur comme son bien propre. Et feit tant Avanturade, qu’elle luy presenta Amadour, lequel, luy baisant la main, cuyda s’esvanouyr d’aise » (LP, p. 161).

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Versailles, Bibliothèque municipale centrale
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 15/05/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 29/11/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.