Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Saturnin épie Toinette & le père Polycarpe (Histoire de Dom B***, 1741)
Saturnin épie Toinette & le père Polycarpe (Histoire de Dom B***, 1741) Auteur : Elluin, François-Rolland (1745-1810)

Cette notice fait partie d’une série : Histoire de Dom B***, portier des Chartreux, Rome [Londres], Philotanus [1741] (pièce ou n° 1 / 16)

Datation : 1741

Source textuelle : Gervaise de Latouche, Jean-Charles (1715-1782) in Romanciers libertins, I, Pléiade, pp. 336-8.

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Objets indexés dans l’image :
La scène est observée par effraction / Tableau sur le mur

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Notice n° A6902   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Justine chez Rodin (Nlle Justine, 1799, ch6, fig8) // Edmond dessinant le nu (Paysan perverti, Esprit 1782, fig37) - Binet

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. La scène prend place au tout début du roman.

Analyse de l’image :
     « Un jour qu’on me croyait à l’école, j’étais resté dans un petit réduit où je couchais. Une simple cloison le séparait de la chambre d’Ambroise, dont le lit était justement appuyé contre. Je dormais, il faisait une extrême chaleur, c’était dans le cœur d el’été, je fus tout à coup réveillé par les violentes secousses que j’entendis donner à la cloison. Je ne savais que penser de ce bruit, il redoublait ; en prêtant l’oreille, j’entendis des sons émus et tremblants, des mots sans suite et mal articulés. “Ah… doucement, ma chère Toinette, ne va pas si vite ! Ah ! coquine… tu me fais mourir de plaisir, va vite ! eh vite ! Ah… je me meurs !”
    […] en cherchant doucement avec la main si je ne trouverais pas quelque trou à la cloison, j’en sentis un qui était couvert par une grande image. Je la perçai, et me fit jour. Quel spectacle ! Toinette nue comme la main, étendue sur son lit, et le père Polycarpe, procureur du couvent, qui était à la maison depuis quelque temps, nu comme Toinette, faisant… quoi ? ce que faisaient nos premiers parents, quand Dieu leur eut ordonné de peupler la terre ; mais avec des circonstances moins lubriques.
    Cette vue produisit chez moi une surprise mêlée de joie et d’un sentiment vif et délicieux, qu’il m’aurait été impossible d’exprimer. Je sentais que j’aurais donné tout mon sang pour être à la place du moine ».

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 11/05/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.