Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Moïse devant le buisson ardent (Codex Monacensis Lat. 835)
Moïse devant le buisson ardent (Codex Monacensis Lat. 835)
Datation : entre 1200 et 1225

Source textuelle : Exode 3, 1-6 (Bible de Jérusalem, p. 107)

Sujet de l’image : Sujet d’histoire sacrée. Le Buisson ardent

Nature de l’image : Enluminure

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek, Codex Monacensis Lat. 835, fol. 18 r°

Bibliographie : Nelson & Collins, Holy Image Hallowed Ground Icons from Sinai, GettyMuseum, 2006, n° 93, p. 112
Notice n° A6898   (n°8 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Dans le phylactère, on peut lire les paroles de Yahvé à Moïse : « DIS[?] C[a]LCIA[men]T[um ?] T[er]RA S[an]C[t]A EST I[n] QVA STAS ». Le texte de la Vulgate est : « Solve calciamentum de pedibus tuis | locus enim in quo stas terra sancta est», ôte tes sandales de tes pieds ; le lieu où tu te tiens est une terre sacrée (Ex 3, 5).
3. Comparer avec le vitrail contemporain de Chartres sur le même sujet (mur est).

Analyse de l’image :
    Alors qu’il gardait des moutons, Moïse ôte ses chaussures devant le Christ qui apparaît dans le buisson ardent.
   Moïse est représenté avec des cornes à cause d’un contresens de la Vulgate sur le texte hébraïque : « quod cornuta esset facies sua ex consortio sermonis Dei » (Ex 34, 29), car son visage rayonnait (et non : était cornu) parce qu’il avait parlé avec Yahvé. Le rayonnement du visage de Moïse est exprimé par le verbe qaran, dérivé de qeren, corne.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
, cote n° BAd 760 VB 4°
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 10/05/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.