Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le Christ entre Pierre et Paul (Sarcophage de Probus)
Le Christ entre Pierre et Paul (Sarcophage de Probus)
Datation : 395   (date conjecturale)

Sujet de l’image : Sujet d’histoire sacrée. Le Chist en majesté

Nature de l’image : Bas-relief
Technique utilisée : Marbre de Paros

Lieu de conservation : Rome, Vatican, Grottes de Saint-Pierre, chapelle della corona santa
Notice n° A6854   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Le Christ accueille saint Vitalis (abside de San Vitale, Ravenne) // Deux solidi byzantins du premier règne de Justinien II, avec le Christ roi // Solidi byzantins du règne de Léon Ier

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Sarcophage de Sextus Petronius Probus, mort préfet du prétoire, et de sa femme Anicia Feltonia Proba. Il fut découvert à Rome au milieu du XVe siècle sous le pavement du mausolée des Anicii, lors des travaux entrepris par le pape Nicolas V dans l’abside de la basilique Saint-Pierre.
Probus était lié à Ambroise de Milan.
3. Un sarcophage jumeau de celui-ci est conservé pour partie au Louvre (3 côtés), pour partie au Palais des Conservateurs à Rome (1 côté).
Les couvercles de ce sdeux sarcophages sont perdus.

Analyse de l’image :
     Le Christ, à la manière d’un empereur monté sur un piédestal lance au poing, tient la croix d’une main, le rouleau de la Nouvelle Alliance de l’autre. Il est entouré de saint Pierre à gauche, de saint Paul à droite, et de huit autres personnages répartis symétriquement par deux sous les arcades d’une basilique. Trois d’entre eux à gauche, un à droite tiennent à la main un rouleau.
    De sous le piédestal du Christ sortent les quatre fleuves du Paradis, symbolisant la parole des quatre évangélistes. Ce Christ impérial imberbe constitue un type paléochrétien qui sera progressivement remplacé par le type popularisé à partir du Mandylion, plus âgé et barbu. Il se perpétuera dans les monnaies byzantines, via l’allégorie de la Victoire chrétienne, comme représentation de l’empereur, au revers du Christ Pantocrator.
    Mais ce type du Christ impérial, qui aura une postérité détournée dans la représentation des empereurs, ne donne pas la clef de cette scène : il s’gait ici du Christ enseignant aux apôtres. Le Christ accompagné du collège apostolique constitue une des premières formules iconographiques de l’art paléochrétien, sur le modèle (païen) de l’enseignement péripatéticien du philosophe à ses disciples. L’enjeu de cette scène est la Traditio legis, la transmission de la Loi, que matérialise la main droite levée (indiquant ici la croix) et la main gauche faisant don du Texte de la Loi. (Voir Anne-Orange Poilpré, Maiestas Domini, Formation et développement d’une iconographie chrétienne, Cerf, 2005, p. 79.)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Rome, Vatican
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 27/04/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 25/02/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.