Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Roi porté par deux Maures (Tenture des Anciennes Indes) - Albert Eckhout
Roi porté par deux Maures (Tenture des Anciennes Indes) - Albert Eckhout Auteur : Eckhout, Albert (1610-1665)

Datation : 1720

Sujet de l’image : Sujet de genre. Indiens d’Amérique

Nature de l’image : Tapisserie
Technique utilisée : Laine et soie
Dimensions :  Hauteur 280 * Largeur 373 cm

Lieu de conservation : Commerce d’art
Notice n° A6433   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : La négresse portée dans un hamac (Tenture des Nouvelles Indes, 6e) - Desportes

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Eckhout se concentra sur la végétation et les personnages tandis que Post se concentra sur les paysages. Dès son retour en Europe en 1644, le comte de Nassau-Siegen leur demanda de réaliser les cartons d’une série de tapisseries à partir de leurs nombreuses esquisses réalisées sur place. Les cartons furent terminés avant 1652 et Jean-Maurice de Nassau-Siegen demanda alors à Maximiliaan van der Gucht (décédé en 1689) de tisser une tenture pour son cousin Frederick William, Electeur de Brandenburg ainsi qu’une autre pour lui-même en 1667 (ces deux tentures sont maintenant disparues).
Le comte de Nassau-Siegen offrit en 1679 à Louis XIV trente-quatre tableaux et huit cartons de la tenture des Anciennes Indes. Un inventaire de 1681 les mentionne comme « huit grands tableaux représentant des figures d’hommes et de bêtes de grandeur naturelle, plusieurs plantes, fruits, oyseaux, animaux, poisons et paysages de Brésil ». Louis XIV demanda alors aux ateliers de la manufacture royale des Gobelins de réaliser des tapisseries d’après ces cartons. Plusieurs artistes furent alors sollicités pour retoucher les cartons originaux (aujourd’hui perdus) : Jean-Baptiste Belin de Fontenay (décédé en 1715), François Bonnemer (décédé en 1689), René-Antoine Houasse (décédé en 1710) et à Jean Baptiste Monnoyer (décédé en 1699).
Ces retouches expliquent le mélange des civilisations et des continents : le but était de produire un effet exotique global...
La tenture rencontra un succès considérable et fut officiellement tissée à huit reprises aux Gobelins entre 1687 et 1730. Parallèlement, elle fut également tissée pour des commandes particulières non enregistrées, dont subsistent au moins vingt tapisseries.
Les bordures de la présente tapisserie sont celles de la première version qui fut tissée jusqu’en 1723. Les cinq premières séries - les Grandes Indes-, furent tissées jusqu’en 1723 ; elles furent suivies par trois autres tentures - les Petites Indes- adaptées par François Desportes (décédé en 1743).
 Les cinq premières séries de la tenture initiale comprennent les tapisseries livrées au Garde Meuble sous le numéro 158 le 4 juin 1689 (tapisseries qui disparaissent vers 1900), celles livrées à la même institution sous le numéro 161 en 1690 (aujourd’hui au Mobilier National), celles (en haute lisse) qui furent offertes au tsar Pierre le Grand en 1717 et qui, très certainement, disparurent par le feu dans l’incendie du Palais d’Hiver en 1837, celles qui furent réalisées en 1718 pour Raymond de Perellos (décédé en 1720), Grand Maître des Hospitaliers de Saint-Jean à Malte et aujourd’hui conservées à Malte et enfin celles qui furent données par Louis XV à M. Bouret le 24 juillet 1769.
Les cinq tissages des Grandes Indes mesuraient plus de 4,60 mètres de haut ; le présent lot, mesurant seulement 3,73 mètres, semble avoir été réduit en hauteur ce qui rend impossible toute identification certaine.
Les tapisseries de basse lisse étaient tissées au revers des cartons originaux, tandis que la présente tapisserie est tissée dans le même sens que les cartons, ce qui signifie un tissage en haute lisse. Ce dernier était beaucoup plus onéreux (120 livres par aune carrée pour le tissage en basse lisse contre pas moins de 225 pour le tissage en haute lisse).
 Il est possible que la présente tapisserie ait été tissée entre 1718 et 1725 afin de remplacer la série offerte au Tsar et ait été ultérieurement donnée à M. Bouret, à moins qu’il ne s’agisse d’une commande privée non enregistrée. Si le présent lot est celui du cinquième tissage, il fut tissé entre 1718 et 1720 par Jean Lefebvre fils dans le second atelier de haute lisse des Gobelins. L’ensemble demeura au Garde Meuble (on sait qu’il voyagea à Rome et à Francfort) avant d’être donné à Etienne Michel Bouret en 1769 avec cette mention du marquis de Marigny : « C’est avec plaisir, Monsieur, que j’ai à vous annoncer que Sa Majeste a voulu disposer en votre faveur du petit terrain attenant à l’Hôtel des Ambassadeurs extraordinaires, que vous désirez obtenir. Le Roi a bien voulu aussi vous faire don d’une tenture des Animaux des Indes de la Manufacture des Gobelins ».
(Extrait de la notice de Christie’s.)
La présente tapisserie fut peut-être tissée en 1720 par Lefebvre fils.
Peut-être offerte au fermier général Etienne Michel Bouret par Louis XV en 1769.
John Pollock ; vente Sotheby’s, Londres, 15 juin 1973, lot 25.
Galerie Perpitch, Paris.
Collection Yves Saint Laurent et Pierre Bergé. Vente Christies 23-25 février 2009, Paris, lot n° 1209.

Analyse de l’image :
    
   
   

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Commerce d’art
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 01/02/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 26/02/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.