Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Les pêcheurs (Tenture des Nouvelles Indes, 8e) - Desportes
Les pêcheurs (Tenture des Nouvelles Indes, 8e) - Desportes Auteur : Desportes, Alexandre-François (1661-1743)

Datation : 1722

Sujet de l’image : Sujet de genre. Indiens d’Amérique

Nature de l’image : Tapisserie
Technique utilisée : Laine et soie
Dimensions :  Hauteur 394 * Largeur 253 cm

Lieu de conservation : Paris, Musée Jacquemart-André

Bibliographie : PY Machault Th Malty, Les Rtes de la tapisserie en Île-de-Fce, Hermé, 2000, p. 148
Notice n° A6411   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Le cheval rayé (Tenture des Anciennes Indes) - Albert Eckhout

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. La genèse de cette série de tapisseries, commence avec le voyage au Brésil de deux peintres hollandais, Albert Eckhout (1610-1665) et Frans Post (1612-1680). Voyageant sur un bâtiment de la Compagnie des Indes affrété par le prince Maurice de Nassau, gouverneur général du Brésil hollandais, ils réalisèrent sur place de nombreuses études, à partir desquelles le prince leur commanda huit grandes compositions pour la tapisserie. Les compositions furent offertes à Louis XIV, qui les remit aux Gobelins : Monnoyer, Belain de Fontenay, Houasse et Bonnemer les adaptèrent pour un tissage ne basse lisse ; François Desportes pour la haute lisse.
En 1722, les cartons étaient devenus inutilisables. Desportes en produisit de nouveaux, avec des modifications : il en résultat quatorze tentures, appelées Nouvelles Indes, pour les différencier des Anciennes.
La présente tapisserie provient de l’atelier de Jans (1726) ou de Lefèvre (1729).
3. Un autre exemplaire de cette tapisserie est détenu par le Louvre, OAR21, avec une bordure plus ornée (quatre coquilles aux coins). Il a été acquis pendant la guerre pour le musée de la Chasse à Munich, probablement par Chr. Weber. Il a été restitué à la France en 1949.

Analyse de l’image :
     Un Indien, à droite, un genou à terre, tire à l’arc vers la gauche ; une négresse est assise près de lui et tient une corbeille de fleurs ; deux pêcheurs à peau rouge entrés dans l’eau à mi-corps le regardent en tirant un filet. Bordure formant cadre.
    Desportes s’emble s’être inspiré pour le tireur à l’arc de la tenture du Cheval rayé, dans la série des Anciennes Indes. En ajoutant les deux pêcheurs spectateurs au premier plan, qui servent ici d’embrayeurs visuels, il parfait le dispositif scénique. Cependant la négresse à la corbeille, purement décorative, remplace le zèbre, rendant cette scène totalement inconsistante du point de vue du ressort dramatique.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Musée Jacquemart-André
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 23/01/2009
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 26/02/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.