Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Vignette de la page de titre (La Vie de Marianne, éd. 1778) - Schley
Vignette de la page de titre (La Vie de Marianne, éd. 1778) - Schley Auteur : Schley, Jakob van der (1715-1779)
Œuvre signée.

Cette notice fait partie d’une série : Marivaux, La Vie de Marianne, Amsterdam, Changuion, 2 vol in12, 1778 (pièce ou n° 1 / 13)

Datation : entre 1728 et 1742

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Département Littérature et art, Smith Lesouef R-1873
Notice n° A6317   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche « J[acob] v[on] S[chley] f[ecit] ».
On lit en haut « INGENIO », en bas « VIRTUTI », et à droite « NON (?) TRINAE ».
J’interprète ainsi : « Au génie, à la vertu et il n’y a pas de 3e ».
2. La même vignette se retrouve au début du second volume.

Analyse de l’image :
     Dans une pièce en désordre, assise sur une malle, une femme déplie un feuillet couvert d’écriture. S’agit-il d’une figure allégorique, comme le suggère la devise qui encadre l’image, ou bien Schley a-t-il illustré le début de la première partie, qui relate la découverte du manuscrit de Marianne ?
    « Il y a six mois que j’achetai une maison de campagne à quelques lieues de Rennes, qui, depuis trente ans, a passé successivement entre les mains de cinq ou six personnes. J’ai voulu faire changer quelque chose à la disposition du premier appartement, et dans une armoire pratiquée dans l’enfoncement d’un mur, on y a trouvé un manuscrit en plusieurs cahiers contenant l’histoire qu’on va lire, et le tout d’une écriture de femme. On me l’apporta ; je le lus avec deux de mes amis qui étaient chez moi, et qui depuis ce jour là n’ont pas cessé de me dire qu’il fallait le faire imprimer. » (P. 49.)
    Le dessin ne correspond pas exactement à ce récit car ce n’est pas une femme qui découvre le manuscrit de cette histoire : c’est « un ami qui l’a réellement trouvée ». Mais ce que l’on voit à gauche de la jeune femme pourrait être l’armoire pratiquée dans l’enfoncement du mur, tandis que la malle, le seau, les objets épars, pourraient suggérer les travaux.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 27/12/2008
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 22/01/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.