Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Apollon du Belvédère, Hercule Commode (Speculum Romanae Magnificentiae)
Apollon du Belvédère, Hercule Commode (Speculum Romanae Magnificentiae) Auteur : Lafréry, Antoine (1512-1577)

Datation : entre 1550 et 1552

Sujet de l’image : Portrait

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque de l’INHA (Institut National d’Histoire de l’Art), NUM FOL EST 175

Bibliographie : J. Ehrmann, A. Caron peintre des fêtes & des massacres, Flammarion, 1986, n° 9 et 10, p. 31
Notice n° A6228   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : « Apollo Pythius », l’Apollon du Belvédère - Hendrick Goltzius // L’Apollon du Belvédère - Marcantonio Raimondi // L’empereur Commode sous la figure d’Hercule portant son jeune fils Télèphe

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. La gravure de l’Apollon du Belvédère (33x23,4 cm) est datée de 1552, celle de l’Hercule Commode (44,5x30 cm), de 1550. Les deux statues, copies romaines d’un orginal grec perdu, sont conservées dans la galerie des Antiques des Musées du Vatican.
L’Hercule Commode est le nom sous lequel la 2nde statue était reconnue à la Renaissance : on le désigne aujourd’hui comme Hercule et Télèphe.
Le Primatice fit exécuter des bronzes d’après ces statues pour le jardin de la Reine au palais de Fontainebleau.
Antoine Caron a représenté ces statues dans son tableau des Massacres du Triumvirat.
3. http://bibliotheque-numerique.inha.fr/idurl/1/9124

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque de l’INHA (Institut National d’Histoire de l’Art)
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque nationale de France, Cabinet des Estampes
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 31/10/2008
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 04/09/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.