Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
François de Vendôme, prince de Chabanais, vidame de Chartres - Clouet
François de Vendôme, prince de Chabanais, vidame de Chartres - Clouet Auteur : Clouet, François (1515-1572)

Datation : 1555   (date conjecturale)

Nature de l’image : Dessin
Technique utilisée : pierre noire et sanguine sur papier
Dimensions :  Hauteur 33,5 * Largeur 22,5 cm

Lieu de conservation : Chantilly, Musée Condé, DE MN 67 ; B 186
Notice n° A6193   (n°3 sur 16)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Catherine de Médicis ; Christine de Lorraine grande-duchesse de Toscane ; Casa Medici, Florence ; Ignazio Enrico Hugford ; coll. des comtes de Carlisle, Catsle Howard ; acquis par le duc d’Aumale en 1889.

Analyse de l’image :
     Né en 1522 (ou 25?), François de Vendôme, le dernier descendant mâle de la maison des comtes de Vendôme, fut colonnel à l’âge de 17 ans et commença une brillante carrière militaire. Il s’illustra notamment lors de la prise de Metz, Toul et Verdun en 1552, puis du siège de Metz en novembre de la même année, en se jetant à plusieurs reprises avec une poignée de braves contre les Impériaux. Il ramena une fois 300 prisonniers. Il rivalisait alors avec le duc de Guise.
    Très considéré à la cour, ce seigneur était connu également pour sa « passion des plaisirs voluptueux ». Catherine de Médicis l’honorait d’une faveur toute particulière, qui excita la jalousie des courtisans. Sa haine des Guise lui fit embrasser contre eux le parti du prince de Condé et du roi de Navarre (autrement dit le parti protestant). Embastillé le 27 août 1560, il est libéré deux jours après la mort de François  II, le 7 décembre 1560 (ou 62?). Il mourut de langueur le 16 du même mois, en son hôtel de Graville, non sans soupçon d’avoir été empoisonné : on soupçonna Catherine de Médicis d’avoir hâté sa fin.


Sujet de recherche : Stéphane Lojkine, cours sur La Princesse de Clèves
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Chantilly, Musée Condé
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : https://www.pop.culture.gouv.fr/ (Plateforme Ouverte du Patrimoine, Joconde)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 16/09/2008
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/05/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.