Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Supplice de Catzonzin (Las Casas, Destruction des Indes, 1598) - Th. de Bry
Supplice de Catzonzin (Las Casas, Destruction des Indes, 1598) - Th. de Bry Auteur : Winghe, Jodocus a / Joos van (1542 ou 4-1603)
Graveur : De Bry, Théodore (1528-1598)

Cette notice fait partie d’une série : Bartolomé de Las Casas, La destruction des Indes, éd. latine, Francfort, 1598
Datation : 1598

Source textuelle : Las Casas, Très brève relation de la destruction des Indes, 1552 Jalisco, éd. Milhou et Duviols, Chandeigne, 1995, p. 136

Sujet de l’image : Histoire moderne. 16e siècle. Amérique
Dispositif : Supplice, exécution, torture

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Collection particulière
Notice n° A6083   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Chaise de fer (Tratt. de gli instr. di martirio, 1591) - G. Guerra // Rôti sur les charbons ard. (Tratt. de gli instr. di martirio, 1591) - G. Guerra

Analyse de l’image :
     « Afin que le roi du pays lui donnât de grands trésors [Nuño de Guzmán] commença à lui donner les tourments. En le mettant en un cep par les pieds, le corps étendu et les mains liées à un pal, il lui mit une brasière contre les pieds, et un garçon avec un arrosoir en main, mouillé dedans l’huile, qui arrosait peu à peu, afin de bien rôtir la peau. Il y avait d’un côté un homme cruel, lequel, avec une arbalète bandée, visait droit au cœur. De l’autre côté, il y en avait un autre qui tenait un chien, faisant mine de la faire courir sus, qui en moins d’un credo pût le déchirer. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Collection particulière
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 02/08/2008
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.