Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La servante justifiée (La Fontaine, Contes, 1732) - De Hooghe
La servante justifiée (La Fontaine, Contes, 1732) - De Hooghe Auteur : De Hooghe, ou De Hooch, Romeyn (1645-1708)

Cette notice fait partie d’une série : Contes & nelles en vers par M. de La Fontaine, Amsterdam, N E Lucas, 1732, 2vol (pièce ou n° 7 / 69)

Datation : 1685

Sources textuelles : La Fontaine, Contes et nouvelles, la Servante justifiée Nouvelle tirée de l’Heptaméron (Pléiade, p. 637 ; notice p. 1387)
Marguerite de Navarre (1492-1549), L’Heptaméron (1542-1546) XLVe nouvelle, LP pp. 516-517

Sujet de l’image : Fiction, 17e siècle

Objet indexé dans l’image : La scène est observée par effraction

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Collection particulière
Notice n° A6006   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Suzanne et les vieillards - le Dominiquin // Hypocrisie d’une Dame de cour découverte (Heptaméron, Amsterdam, 1698)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
3. L’amant barbon tirant le linge de la jeune fille reprend le motif de Suzanne et les vieillards. La balustrade de la fontaine, qui structure puissamment la scène dans la composition du Dominiquin (et dans de nombreuses autres toiles du 17e s), est ici remplacée par la bordure du parterre de fleurs, lui-même étrangement vide. La fonction de ce parterre est architecturale avant tout…

Analyse de l’image :
    La bordure du parterre de fleurs, où la servante était venue cueillir un bouquet pour sa maîtresse, marque la frontière que transgresse le mari adultère. Cette frontière disparaîtra dans les illustrations de Eisen.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Collection particulière
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 01/08/2008
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 19/11/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.