Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Annonciation - Lorenzo Monaco
Annonciation - Lorenzo Monaco Auteur : Lorenzo Monaco, Pietro di Giovanni dit (vers 1370-1425)

Datation : entre 1422 et 1423   (date conjecturale)

Source textuelle : Évangile de Luc I, 26-38 (Bible de Jérusalem, p. 1760)

Sujet de l’image : Sujet d’histoire sacrée. Annonciation

Objets indexés dans l’image :
Colombe / Colonnes / Livre / Lys

Nature de l’image : Peinture sur bois
Technique utilisée : Détrempe sur bois

Lieu de conservation : Florence, Église de la Sainte-Trinité, Chapelle Salimbeni Bartolini

Bibliographie : D. Arasse, L’Annonciation italienne. Une histoire de perspective, Hazan, 1999, n° 64, p. 119
Notice n° A5730   (n°7 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Analyse de l’image :
     Contrairement à l’Annonciation de la Galerie de l’Académie de Florence, traitée comme un retable où les saints sont alignés, celle-ci privilégie déjà le dispositif scénique. Pourtant, elle n’est pas à proprement parler représentée en perspective, comme l’indiquent les lignes divergentes du carrelage. Seul l’étroit corridor derrière la Vierge et la mezzanine au dessus d’elle suggèrent la profondeur. A gauche, Gabriel est peint sur fond d’or, qui renvoie à son monde divin, tandis qu’à droite la Vierge est installée dans l’architecture rectangulaire de sa chambre : entre les deux, le pilier de la mezzanine fait écran. Devant Gabriel et au-dessus de lui, le Père, entouré de séraphins, envoie à marie le saint esprit représenté par une colombe.
   Tout au fond, l’arrière de la maison s’ouvre sur les arbres du jardin, l’hortus conclusus qui symbolise le ventre de Marie et le mystère de l’Incarnation.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Florence, Église de la Sainte-Trinité
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 02/03/2008
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.