Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Portrait de Diderot - Chenu d’après Garand
Portrait de Diderot - Chenu d’après Garand Auteur : Garand, Jean-Baptiste (mort vers 1780)
Graveur : Chenu, Pierre (1730-vers 1800)

Datation : 1760

Sujet de l’image : Portrait de Diderot

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Langres, Maison des Lumières Denis-Diderot

Bibliographie : Le Goût de Diderot. Greuze, Chardin, Falconet, David, Hazan, 2013, Cat. 3, p. 125
Notice n° A5572   (n°4 sur 12)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. In-4°. Le miniaturiste Jean-Baptiste Garand peignit un portrait de Diderot en 1760, sur la commande de Grimm et probablement à La Chevrette, le château de madame d’Épinay. Ce tableau et l’esquisse au crayon à partir de laquelle Garand a travaillé ont disparu : seul subsiste un dessin conforme au portrait du tableau, et la gravure, tirée par Chenu. Le dessin, inséré dans l’édition de Jacques le Fataliste, Chamerot, 1884, a été vendu à l’hôtel Drouot le 14 novembre 2003 (vente Beaussant-Lefèvre, lot 106).
3. Après la gravure de Chenu, il faut signaler l’eau-forte de Rajon et la gravure sur acier par Delannoy pour l’édition Assézat (1871).
Sur les commentaires par Diderot de ses propres portraits, voir Marc Buffat, « Ecco il vero pulcinella » (Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, 18-19, oct. 1995, pp. 55-70). Garand est également l’auteur d’un portrait de l’abbé Coyer, gravé par Chenu en frontispice de l’Histoire de Jean Sobieski (Paris, Duchesne, 1761, Bnf M-17221), et d’un portrait de Marivaux, gravé par Chenu au frontispice de ses Œuvres de théâtre (Paris, Duchesne, 1758, Oxford, Taylor Institution, Vet.Fr.II.B.1458 ).

Analyse de l’image :
     « Je n’ai jamais été bien fait que par un pauvre diable appelé Garand qui m’attrapa, comme il arrive à un sot qui dit un bon mot. Celui qui voit mon portrait par Garand me voit. Ecco il vero Polichinello.M. Grimm l’a fait graver ; mais il ne le communique pas. » (Diderot, Salon de 1767, Bouquins, p. 533)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Langres, Maison des Lumières Denis-Diderot
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 29/10/2007
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 02/11/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.