Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Apparition du Christ aux pélerins d’Emmaüs - Laurent de La Hyre
Apparition du Christ aux pélerins d’Emmaüs - Laurent de La Hyre Auteur : La Hyre, Laurent de (1606-1656)
Œuvre signée.

Datation : 1656   (Œuvre datée)

Source textuelle : Évangile de Luc XXIV, 13-35 (Bible de Jérusalem, p. 1805)

Sujet de l’image : Sujet d’histoire sacrée. Les Disciples d’Emmaüs

Objets indexés dans l’image :
Marches / Table

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 162 * Largeur 175 cm

Lieu de conservation : Grenoble, Musée de Peinture et de Sculpture, inv. 175

Bibliographie : Rosenberg &Thuillier, L de La Hyre, Skira 1988, n° 329, p. 341
Notice n° A5146   (n°4 sur 17)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Noli me tangere - Laurent de La Hyre // Les joueuses de dés, ou la tuile - Laurent de La Hyre

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé et daté sur le banc de pierre du Christ, « L. DE LA HIRE IN. & F. 1656 »
3. A comparer avec La Tuile, peinte 20 ans plus tôt. Le Christ prend la place du hasard.

Analyse de l’image :
     Nassim Aboudrar fait remarquer le caractère ruiné du palais dans lequel se tient ce repas. Au lieu d’un couteau sur le devant de la table, le peintre a disposé une serviette en porte-à-faux. Le Christ a déjà rompu le pain et regarde les Cieux auxquels il appartient : au moment où les deux disciples le reconnaissent, il n’est déjà plus de ce monde. Le ciel chargé rappelle les bouleversement météorologiques du vendredi saint. Au fond vers la gauche, un homme emporte des bûches : le vieux bois de l’ancienne Loi s’en va tandis qu’advient la lumière de la Loi nouvelle. (Nassim Aboudrar, Noli me tangere : Dialogue et vision, Calgary, 29 mars 2007.)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Grenoble, Musée de Peinture et de Sculpture
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 05/04/2007
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 05/07/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.