Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La Bataille pour les culottes - Borcht
La Bataille pour les culottes - Borcht Auteur : Peter van der Borcht II (vers 1535-1608)
Graveur : Bosscher, Joos de (actif autour de 1600)

Datation : 1600   (date conjecturale)

Sujet de l’image : Grotesque

Objet indexé dans l’image : Sol quadrillé

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Cabinet des Estampes
Notice n° A5056   (n°20 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé au bas d ela gravure à gauche, « Boscher excu. ». Légende en bas, en néerlandais à gauche, en français à droite : « Ou la fem[m]e gouverne, portant la banniere | Et des brayes avecq : le tout y va derriere. » 2. La bataille pour les cultottes est un thème populaire de la fin du moyen âge et de la Renaissance. On le trouve sur les stalles de certaines cathédrales françaises. A la fin du 15e siècle, Israël van Meckenem a gravé cette histoire, bâtie sur l’expression populaire « porter la culotte ». 3. Autres exemplaires de cette très rare gravure au Rijksprentenkabinett d’Amsterdam, à l’Atlas van Stolk et à la Bibliothèque royale de Bruxelles. Un exemplaire circule actuellement également dans le marché d’art.

Analyse de l’image :
     La banderole en haut à gauche mentionne « D’OVERHANT » (ayant préséance). A droite, la pancarte mentionne : « Aut amat, aut odit, nil tertium habere / Dicitur insanum ni foret imperium. / Une superba suum cogit susstare maritum : / Et braccata, tenet bellica signa, MANUM ».

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Cabinet des Estampes
Traitement de l’image : Photographie numérique
    Cliché n° 93-C-18477
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 19/02/2007
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.